Vos parents vont-ils bien? Leurs vêtements vous le diront!

Faire le suivi de la santé des aînés grâce aux télécommunications et aux vêtements "intelligents"Si vous êtes proche aidant ou, du moins, si vous prenez soin d’aînés qui vivent toujours à domicile, vous souhaitez avoir souvent de leurs nouvelles afin de vous assurer qu’ils vont bien. Eh bien, cela peut sembler difficile à croire, mais bientôt, nous pourrons nous fier aux vêtements de nos proches pour nous rassurer sur leur état de santé!

Des chercheurs du Centre collégial de transfert de technologie en télécommunications (C2T3, intégré au Cégep de Trois-Rivières) travaillent actuellement à incorporer certaines technologies dans des vêtements. Ces innovations permettront de faire le suivi, en temps réel et à distance, de l’état des personnes qui les portent. Ces travaux visent particulièrement la télésurveillance des personnes en perte d’autonomie.

« Ce n’est plus de la science-fiction! L’intelligence qu’on a pu acquérir ces derniers temps autant dans l’industrie du textile que dans les nouvelles technologies d’information est aujourd’hui une réalité concrète qu’on peut appliquer », affirme Tayeb Medjeldi, directeur du C2T3.

La technologie dans le vêtement

En termes simples, divers senseurs seront incorporés aux vêtements d’aînés à mobilité réduite qui vivent à domicile. Ces senseurs, placés par exemple sur la nuque ou dans le dos de la personne, pourront reconnaître divers facteurs physiques comme la posture, une chute, une collision, un affaissement, etc. Un système de GPS permettra même au système de savoir dans quelle pièce la personne se trouve. Dès qu’un capteur détectera une situation critique, une alerte pourra être envoyée à des proches, des aidants ou même des professionnels de la santé.

Ce projet novateur correspond bien avec l’objectif du gouvernement de prôner le maintien à domicile des personnes âgées. Ainsi, le C2T3 vient d’obtenir une subvention de 200 000 $ sur deux ans de la part du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science du Québec.

À moyen et long terme, ces nouvelles technologies seront aussi destinées à d’autres utilisateurs, comme les travailleurs dans les mines, où l’ont peut profiter de tels moyens pour localiser les gens dans l’espace, par exemple. Mais au départ, les premiers à profiter de ces innovations seront les aînés.

Voilà qui permettra sûrement à leurs proches de se sentir rassurés!

Source

« Le C2T3 reçoit 349 860 $ pour des projets de recherche »