Un cri du cœur des aidants naturels

woman-wheelchair-caregiver-283X424pxLe Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ) a publié récemment les résultats d’une vaste consultation réalisée à travers le Québec. Le résultat est un grand appel à l’aide dirigé vers le gouvernement.

Les aidants naturels, qu’on appelle aussi les proches aidants, sont les personnes qui soutiennent, sans rémunération, une personne de leur entourage souffrant d’une incapacité. Au Québec, ils assurent 80 % du soutien à domicile, ce qui leur confère un rôle essentiel dans le réseau de la santé. Leur contribution est capitale pour les personnes malades ou en perte d’autonomie désirant continuer de vivre à la maison.

Le RANQ cite le Conseil des aînés et Statistique Canada en affirmant que les aidants naturels constituent déjà 1 personne sur 7 au Québec et qu’en 2030 cette proportion sera de 1 personne sur 4!

Besoin de répit

La consultation du RANQ montre l’ampleur considérable de l’exaspération des proches aidants, qui veulent que le gouvernement reconnaisse officiellement leur rôle et leur fournisse du soutien. L’élément le plus souvent mentionné par les personnes consultées est leur besoin de répit. L’aide qui leur est offerte est insuffisante, les normes qui la régissent sont trop rigides et les coûts trop élevés. Dans le système actuel au Québec, les aidants naturels ne sont pas considérés comme des personnes ayant besoin de services, ces derniers étant orientés seulement en fonction des besoins de la personne aidée. Pourtant, bien des aidants naturels sont à bout de souffle et ont de plus en plus besoin d’aide.

La consultation révèle aussi, justement, le besoin de soutien psychologique des aidants naturels. S’occuper seul et sans aide d’une personne malade ayant besoin de soins jour et nuit n’est pas de tout repos. La détresse et l’isolement prennent graduellement de l’ampleur chez la personne aidante, qui se trouve à court de ressources pour faire face à ces nouvelles difficultés.

Revendications

À partir des résultats de cette consultation, le RANQ a élaboré une plateforme de revendications qui lui servira de levier pour l’avancement de la cause des aidants naturels auprès des gouvernements. Les commentaires de Carlos M. Hernandez, président du RANQ, sont éloquents : « La situation a assez duré. Assez, c’est assez! À l’aube de l’adoption du livre blanc sur l’assurance autonomie, il est primordial de sensibiliser le gouvernement et la population à la réalité vécue par une majorité de proches aidants, quel que soit l’âge de la personne aidée et la raison de son incapacité. »

Quarante-huit heures après la publication des résultats de sa consultation, le RANQ a obtenu l’appui de la Confédération des syndicats nationaux (CSN). « Pour la centrale syndicale, une véritable politique de soutien passe par un accroissement significatif des ressources en soutien à domicile, tant pour les aînés, les personnes en situation d’incapacité que pour les proches aidants », peut-on lire dans le communiqué de la CSN.

Le Regroupement compte entre autres sur la Semaine nationale des proches aidants au Québec, qui aura lieu la première semaine de novembre, pour sensibiliser la population et les pouvoirs publics.

Sources

Communiqué du RANQ – « “On ne parvient pas à répondre convenablement aux besoins des proches aidants. D’un bout à l’autre du Québec, les proches aidants s’entendent pour dire que la situation a assez duré. Assez, c’est assez!” – Plateforme de revendications communes » (PDF, 100 Ko).

Communiqué – « La CSN appuie le Regroupement des aidants naturels du Québec – Le gouvernement doit mieux soutenir les proches aidants ».

Regroupement des aidants naturels du Québec. Faits saillants. Constats qui ont conduit à la Plateforme de revendications communes (PDF, 750 Ko).

Regroupement des aidants naturels du Québec. La grande tournée. Plateforme de revendications communes en matière de services de soutien pour les proches aidants, juin 2013 (PDF, 1,8 Mo).