De bons conseils pour le soin de la peau des aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

De bons conseils pour le soin de la peau des aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

À mesure que nous traversons les années, notre corps subit des changements liés à notre santé et à notre âge. Nous devons donc adapter nos habitudes pour mieux répondre aux besoins de notre corps à mesure qu’il évolue. Notre peau, par exemple, devient de plus en plus faible et sensible, et c’est pourquoi nous devons revoir la manière dont nous en prenons soin de manière à mieux tenir compte des besoins de la peau vieillissante. Les soins quotidiens qui étaient suffisants pour prendre soin de notre peau dans les années passées n’ont plus nécessairement les mêmes effets positifs sur la peau d’une personne âgée. Et c’est sans compter les nouveaux pépins qui surviennent à mesure que notre peau vieillit. Problèmes de peau Le processus de vieillissement rend la peau plus mince, plus sèche et moins flexible. Ainsi, elle devient plus prédisposée aux infections, aux blessures et à d’autres problèmes d’importance variable. Certains de ces problèmes sont assez faciles à gérer, comme la peau sèche, les démangeaisons, la décoloration et les éruptions cutanées. Par contre, d’autres problèmes de la peau sont plus inquiétants et peuvent avoir un impact important sur la vie d’un aîné. Parmi ces problèmes de la peau figurent diverses infections et autres problèmes de santé. La dermatite de stase : démangeaisons et peau sèche; les virus de la peau, comme le zona; les infections cutanées, qui incluent les infections parasitaires et bactériennes; le cancer de la peau; le purpura : des taches violacées et une décoloration de la peau résultant de la minceur de la peau et de la fragilité des vaisseaux sanguins qu’elle recouvre; la dermatite exfoliative : la...

La grippe, on peut l’éviter!

Comme les médias l’ont beaucoup mentionné, la grippe est particulièrement virulente cette année. Virulente, oui, mais inévitable, non! Depuis quelques semaines, les rapports de surveillance de l’influenza de l’Agence de la santé publique du Canada indiquent un taux de visites chez le médecin causées par la grippe plus élevé que celui prévu pour cette période de l’année. La grippe a frappé fort et tôt cet hiver. Cela dit, si on sait la reconnaître et s’en prémunir, on peut éviter d’attraper la grippe ou, du moins, en diminuer les effets. Rhume ou grippe? Il faut d’abord faire la différence entre rhume et grippe. Le rhume est une infection mineure des voies respiratoires supérieures et ses symptômes incluent la toux, le mal de gorge, l’écoulement nasal et la congestion.   La grippe, quant à elle, est potentiellement plus grave et s’attaque aussi aux poumons. On parle de grippe lorsqu’on ressent soudainement des maux de tête, des douleurs musculaires et de la fièvre. D’autres symptômes sont possibles; consultez-en la liste ici. Prudence pour les aînés Les personnes âgées font partie des personnes les plus susceptibles de souffrir de complications dues à la grippe, avec les enfants et les gens qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète, l’anémie, le cancer, l’affaiblissement du système immunitaire, le VIH et des maladies du rein. C’est pourquoi il est important de savoir comment la prévenir! En premier lieu, il y a le vaccin contre la grippe. Les autorités gouvernementales recommandent fortement la vaccination pour les personnes de 65 ans et plus, et ce, chaque année. Autre moyen de défense capital : se laver les mains souvent et avec...