De bons conseils pour le soin de la peau des aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

De bons conseils pour le soin de la peau des aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

À mesure que nous traversons les années, notre corps subit des changements liés à notre santé et à notre âge. Nous devons donc adapter nos habitudes pour mieux répondre aux besoins de notre corps à mesure qu’il évolue. Notre peau, par exemple, devient de plus en plus faible et sensible, et c’est pourquoi nous devons revoir la manière dont nous en prenons soin de manière à mieux tenir compte des besoins de la peau vieillissante. Les soins quotidiens qui étaient suffisants pour prendre soin de notre peau dans les années passées n’ont plus nécessairement les mêmes effets positifs sur la peau d’une personne âgée. Et c’est sans compter les nouveaux pépins qui surviennent à mesure que notre peau vieillit. Problèmes de peau Le processus de vieillissement rend la peau plus mince, plus sèche et moins flexible. Ainsi, elle devient plus prédisposée aux infections, aux blessures et à d’autres problèmes d’importance variable. Certains de ces problèmes sont assez faciles à gérer, comme la peau sèche, les démangeaisons, la décoloration et les éruptions cutanées. Par contre, d’autres problèmes de la peau sont plus inquiétants et peuvent avoir un impact important sur la vie d’un aîné. Parmi ces problèmes de la peau figurent diverses infections et autres problèmes de santé. La dermatite de stase : démangeaisons et peau sèche; les virus de la peau, comme le zona; les infections cutanées, qui incluent les infections parasitaires et bactériennes; le cancer de la peau; le purpura : des taches violacées et une décoloration de la peau résultant de la minceur de la peau et de la fragilité des vaisseaux sanguins qu’elle recouvre; la dermatite exfoliative : la...
Prévenir et traiter la migraine chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Prévenir et traiter la migraine chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Est-ce qu’une migraine est la même chose qu’un mal de tête? La réponse la plus simple est non. Les migraines ont tendance à être plus intolérables, et même invalidantes. Elles peuvent aussi apporter d’autres symptômes désagréables. Voici quelques conseils et renseignements sur les manières de faire face aux migraines et de les éviter. Mal de tête ou migraine? La migraine est bien plus sévère qu’un mal de tête. La migraine est une puissante douleur qui martèle la tête, alors que le mal de tête est plutôt une douleur sourde et constante. La douleur de la migraine se situe généralement juste derrière les yeux ou bien elle se concentre sur un des deux côtés de la tête. Voici les symptômes habituellement associés à la migraine : les étourdissements; la vision floue; des nausées ou des vomissements; les vertiges; une sensibilité accrue à la lumière; des troubles de la vision; des engourdissements. La plupart des symptômes se manifestent tout juste avant ou pendant la migraine. La migraine chez les aînés Les gens qui souffrent de la migraine en font généralement l’expérience une première fois avant l’âge de 40 ans. À mesure que l’on vieillit, les migraines sont tendance à diminuer en intensité. Alors, si vous souffrez de migraines après l’âge de 65 ans, il est très important que vous consultiez un médecin ou un autre professionnel de la santé immédiatement. Parmi les gens qui ont commencé à souffrir de migraines à un jeune âge, moins de la moitié n’en souffrent plus du tout après l’âge de 65 ans. Cela dit, peu importe si vous en avez souffert auparavant dans votre vie, si vous avez des...
Médicaments : comment encourager l’adhésion au traitement chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Médicaments : comment encourager l’adhésion au traitement chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

À mesure que nos aînés avancent en âge, ils font face à des changements et à de nouveaux défis de santé. Des médecins ou des spécialistes prescrivent ou recommandent des médicaments, des comportements ou des exercices destinés à les aider à rester en bonne santé et à maintenir un bon équilibre de vie. La prescription de médicaments est une chose assez commune pour les aînés, et le fait de suivre toutes les indications fournies par les professionnels peut sembler assez élémentaire. Mais du point de vue de l’aîné, la prise de divers médicaments fait partie d’une réalité complexe et parfois difficile. Ses pensées, ses émotions, ses inquiétudes ou ses capacités sont autant de facteurs qui peuvent l’amener à ne pas suivre correctement la posologie de ses médicaments. Il est important que des proches soient conscients de l’existence de ces barrières afin d’aider l’aîné à bien prendre soin de lui. Les barrières au suivi des prescriptions Les aînés traversent des changements cognitifs, physiques et pratiques qui les mettent face à divers défis. Ces changements et ces défis peuvent créer des obstacles qui dissuadent les aînés de s’en tenir aux schémas thérapeutiques et aux prescriptions qui ont été faites pour les garder en bonne santé. Les bons soins d’un proche aidant peuvent abattre plusieurs de ces obstacles. Il s’agit d’aider la personne âgée à mieux comprendre et gérer l’ensemble de sa médication tout en respectant une routine bien établie. Certaines barrières proviennent de jugements plus émotifs à l’égard des médicaments. L’Organisation mondiale de la santé nomme les barrières suivantes en ce qui concerne l’adhésion au traitement par rapport aux médicaments chez...