10 symptômes du stress et de l’épuisement chez les proches aidants

Il est connu que les proches aidants en ont beaucoup sur les épaules. Les tâches et les responsabilités qui incombent aux gens qui prennent soin d’un proche sont non seulement nombreuses, mais capitales. Prendre soin d’un proche à temps plein est un défi important, tout comme le fardeau psychologique que cela représente. Pour continuer de vivre sainement, les aidants naturels ont besoin de savoir comment reconnaître les signes de l’épuisement. Vous êtes un proche aidant? Quelqu’un de votre entourage a de telles responsabilités? Apprenez à reconnaître les indicateurs avant qu’il soit trop tard. Les signaux à reconnaître Fatigue de plus en plus grande C’est plutôt normal, vu les circonstances, mais il ne faut pas négliger ce signal pour autant! Impatience, irritabilité; la personne passe de la colère à la tristesse en un moment On peut se sentir dépassé à force de subir la fatigue autant émotionnelle que physique. Émotivement, la personne peut avoir des réactions inhabituelles ou imprévues. Perte graduelle de contact avec les amis et la famille Tout le monde a besoin d’une pause à l’occasion. Un repas avec des amis peut parfois donner une dose d’énergie positive. Toutefois, les proches aidants s’en privent souvent, que ce soit par culpabilité ou par manque de ressources. Perte d’intérêt pour des activités que la personne aimait auparavant « Je ne la reconnais plus », disons-nous parfois au sujet d’une personne de notre entourage. Notre amie aimait faire des marches, jouer aux cartes, ou bien elle nous parlait souvent de ses lectures. Si une personne cesse une activité qu’elle aimait faire, il y a lieu de se poser des questions. Affaiblissement du système...

10 signes pour reconnaître la maladie d’Alzheimer

Maladie du cerveau dégénérative et évolutive, la maladie d’Alzheimer demeure un fléau important pour ses victimes et leur famille. En plus de la perte de mémoire, elle est caractérisée par des changements d’humeur et de comportement ainsi que par la difficulté à réaliser les tâches simples du quotidien. On ne connaît pas encore les causes exactes de la maladie, mais certains facteurs de risque ont été reconnus : l’âge, le sexe (les femmes sont touchées en majorité), les antécédents familiaux, les gênes, les maladies cardiovasculaires, le diabète, les lésions à la tête et la trisomie 21. Alors qu’il peut naturellement être difficile de se rendre compte soi-même qu’on en souffre, cette maladie présente des signes précurseurs qu’on peut surveiller, tant chez soi que chez nos proches. Les signes La Société Alzheimer du Canada a préparé une liste des 10 signes précurseurs qui peuvent nous aider à reconnaître la maladie rapidement. Perte de mémoire. Oublier un rendez-vous arrive à tout le monde, mais la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer oublie fréquemment des choses, comme des événements récents, sans plus s’en souvenir plus tard. Difficultés à exécuter des tâches familières. Des gens occupés oublient parfois de nourrir le chat, mais la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer aura de la difficulté à faire des choses habituelles, comme cuisiner un plat. Troubles du langage. Vous pouvez parfois chercher le bon mot pour exprimer une idée, mais il en est autrement lorsque quelqu’un oublie des mots faciles ou les remplace par des mots inappropriés, ce qui rend leurs paroles difficiles à comprendre. Désorientation dans l’espace et dans le temps. La personne atteinte de la maladie...