5 choses à savoir sur la dépression chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

5 choses à savoir sur la dépression chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Selon une étude de l’Institut de la statistique du Québec, 20 % des personnes âgées au Québec montrent des signes de dépression. La dépression chez les aînés est encore plus répandue chez ceux qui vivent en centre d’hébergement. De plus, une forte majorité des aînés ne cherchent pas à obtenir de l’aide pour faire face à leur dépression. Celle-ci demeure souvent non diagnostiquée, et les personnes qui en souffrent ne savent pas toujours reconnaître ses symptômes. Pour les aidants qui côtoient des aînés au quotidien, il est important de savoir reconnaître les signaux de la dépression. Leur vigilance peut faire en sorte que leurs proches ne souffriront pas en silence ou inutilement. Voici cinq choses importantes que tout aidant doit savoir afin de reconnaître la dépression et d’obtenir un diagnostic et un traitement. C’est un bon moyen d’aider leur proche à faire face à la dépression. 1. Reconnaître les signes Naturellement, tous les gens ne montrent pas les mêmes symptômes en cas de dépression, mais les signes qui suivent peuvent servir d’indice que quelque chose ne va pas. Un état d’abattement persistant; des sentiments d’anxiété, de peur, de culpabilité ou d’inquiétude; la douleur psychologique; la perte d’intérêt envers des activités autrefois aimées; les troubles du sommeil; la perte d’énergie ou la fatigue chronique; l’irritation ou l’impatience envers tout et rien; des changements dans l’appétit, la perte ou la prise de poids; des difficultés de concentration. 2. Les comportements symptomatiques Lorsque la dépression n’est pas soignée, les aînés qui en souffrent peuvent voir leur santé émotionnelle et physique affectée de diverses façons. Voici certains symptômes et indicateurs à surveiller. Les crises...