L’accumulation compulsive et le syndrome de Diogène chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

L’accumulation compulsive et le syndrome de Diogène chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Il est normal de conserver des objets qui nous rappellent des souvenirs et nous procurent du bien-être, mais l’habitude de tout garder peut devenir un problème chez certains aînés. Le syndrome de Diogène est un trouble du comportement qui se manifeste chez certaines personnes âgées. Il est caractérisé par une tendance à l’accumulation pathologique d’objets, une négligence de l’hygiène corporelle et une attitude paranoïaque. Le tout mène souvent à des conditions de vie insalubres et à des problèmes de santé physique et mentale. Pourquoi l’accumulation compulsive est-elle plus fréquente chez les aînés? Les conditions biologiques et situationnelles des personnes âgées les prédisposent à l’accumulation pathologique et au syndrome de Diogène. Sur le plan physiologique, certains troubles comme la démence ou la dégénérescence du lobe frontotemporal peuvent jouer un rôle dans le développement d’un trouble d’accumulation compulsive (aussi appelé syllogomanie). Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent générer ou intensifier de tels comportements, comme les événements traumatisants, la solitude et le manque de stimuli. Les comportements liés au syndrome de Diogène Le syndrome de Diogène peut se manifester sous la forme de divers comportements, et ce, à divers degrés d’intensité. Voici certains des comportements néfastes qui peuvent être liés au syndrome de Diogène : le refus d’accepter de l’aide; l’isolement social, le refus de recevoir des gens chez soi; la négligence des soins personnels; la léthargie; la paresse; la négligence de l’hygiène du domicile; la méfiance envers autrui; le déni de la réalité; le détachement; l’accumulation compulsive d’objets; l’apathie. Le grand ménage Comme tout le monde, les aînés qui ont choisi de continuer de vivre à domicile ont besoin d’un espace propre et...
5 choses à savoir sur la dépression chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

5 choses à savoir sur la dépression chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Selon une étude de l’Institut de la statistique du Québec, 20 % des personnes âgées au Québec montrent des signes de dépression. La dépression chez les aînés est encore plus répandue chez ceux qui vivent en centre d’hébergement. De plus, une forte majorité des aînés ne cherchent pas à obtenir de l’aide pour faire face à leur dépression. Celle-ci demeure souvent non diagnostiquée, et les personnes qui en souffrent ne savent pas toujours reconnaître ses symptômes. Pour les aidants qui côtoient des aînés au quotidien, il est important de savoir reconnaître les signaux de la dépression. Leur vigilance peut faire en sorte que leurs proches ne souffriront pas en silence ou inutilement. Voici cinq choses importantes que tout aidant doit savoir afin de reconnaître la dépression et d’obtenir un diagnostic et un traitement. C’est un bon moyen d’aider leur proche à faire face à la dépression. 1. Reconnaître les signes Naturellement, tous les gens ne montrent pas les mêmes symptômes en cas de dépression, mais les signes qui suivent peuvent servir d’indice que quelque chose ne va pas. Un état d’abattement persistant; des sentiments d’anxiété, de peur, de culpabilité ou d’inquiétude; la douleur psychologique; la perte d’intérêt envers des activités autrefois aimées; les troubles du sommeil; la perte d’énergie ou la fatigue chronique; l’irritation ou l’impatience envers tout et rien; des changements dans l’appétit, la perte ou la prise de poids; des difficultés de concentration. 2. Les comportements symptomatiques Lorsque la dépression n’est pas soignée, les aînés qui en souffrent peuvent voir leur santé émotionnelle et physique affectée de diverses façons. Voici certains symptômes et indicateurs à surveiller. Les crises...
Les mérites des relations intergénérationnelles – Laval, Montréal, Rive-Sud

Les mérites des relations intergénérationnelles – Laval, Montréal, Rive-Sud

Les aînés retirent beaucoup de satisfaction des relations qu’ils créent et entretiennent avec des gens qui sont importants pour eux. À mesure que nous traversons diverses étapes de notre vie, nous réalisons à quel point il est précieux d’avoir des liens avec des gens qui vivent les mêmes étapes de vie que nous. Plus les gens traversent des étapes similaires, mieux ils peuvent se comprendre. C’est pour cette raison que la majorité de nos amis sont des gens de notre génération, et même de notre âge. Pourtant, établir des relations avec des gens des autres générations peut avoir de nombreux autres avantages. C’est alors que les uns commencent à apprendre des choses au contact des autres, que des relations humaines solides, précieuses et enrichissantes se créent au-delà des limites de l’âge ou des générations. Les jeunes et les aînés ont plus de choses en commun qu’on pourrait le croire. Chacun vit à une extrémité du cours de la vie humaine. Jeunes et aînés vivent un peu à l’extérieur du monde des adultes et de ce qu’on appelle la période productive de la vie. Les plus jeunes et les plus âgés sont dans une position incomparable : ils sont en mesure de toucher à l’essence même de la vie. Leur position dans le cheminement humain les amène à apprécier chaque moment pour ce qu’il est, sans que leur vision soit teintée par toutes les préoccupations des adultes. Grâce à la nature réciproque des relations, chaque groupe d’âge a des moyens particuliers de soutenir les autres. Les liens intergénérationnels ont toujours été une partie de l’essence même des communautés. Malheureusement, nous oublions...
Alzheimer : la magie de la musique – Laval, Montréal, Rive-Sud

Alzheimer : la magie de la musique – Laval, Montréal, Rive-Sud

Écouter de la musique peut être une merveilleuse activité à tous les âges. Mais saviez-vous que ça peut aussi être un outil puissant pour stimuler la mémoire des aînés atteints de la maladie d’Alzheimer? Le simple fait d’écouter quelques notes d’une chanson qui nous est familière peut nous faire voyager, par l’esprit, vers des lieux lointains de notre passé et des émotions si fortes qu’elles nous reviennent instantanément. La magie de la musique Dans les dernières décennies, la recherche scientifique a fait des progrès dans la compréhension de la maladie d’Alzheimer. La recherche a démontré que la musique peut susciter des réactions positives de l’activité cérébrale et de la mémoire chez les personnes âgées. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les scientifiques considèrent que la musique est bénéfique pour le cerveau des aînés atteints de la maladie d’Alzheimer. Le rappel d’émotions et de souvenirs. La musique est capable d’éveiller des sentiments qui s’accompagnent de puissants souvenirs. On peut faciliter la création de nouveaux souvenirs en écoutant de nouvelles chansons durant les activités quotidiennes, tout comme on peut se rappeler divers souvenirs en écoutant des chansons familières. Ainsi, la musique peut aider à raviver des souvenirs heureux, mais elle peut aussi aider à améliorer les capacités cognitives et le rythme quotidien au fil du temps. Les émotions positives. La musique peut rapidement changer l’humeur des gens et diminuer le stress et l’anxiété. Entendre une chanson au rythme enjoué ou qui est liée à un souvenir agréable peut apporter de la joie à l’aîné, tout comme les chansons apaisantes peuvent avoir un effet calmant tout aussi fort. Les rapprochements. Il est...
Soutenir un aîné en deuil – Laval, Montréal, Rive-Sud

Soutenir un aîné en deuil – Laval, Montréal, Rive-Sud

La bouleversante tristesse suscitée par un deuil peut affecter de manière importante la santé mentale et physique d’une personne âgée. À mesure que l’on avance en âge, on doit faire face de plus en plus souvent à la mort et au deuil, car on perd de plus en plus souvent des êtres chers. Tout le monde sait que le chagrin qui suit une telle perte est difficile à surmonter. Tout de même, il est important d’être conscient des manières particulières dont les aînés peuvent être affectés par les émotions et les pensées qui accompagnent la perte d’une personne qu’ils aiment. Les effets du deuil sur la santé des aînés Les sentiments qui surgissent lorsqu’on perd une personne importante de notre vie peuvent être dévastateurs et accablants. Ils peuvent affecter de nombreux aspects de notre santé tout comme notre capacité à bien profiter de la vie de tous les jours. La recherche a montré que le deuil peut affecter de manière importante le système immunitaire d’un aîné. Il affaiblit les globules blancs responsables de la lutte contre les bactéries, ce qui rend les personnes âgées plus vulnérables aux infections et aux maladies. En ce qui concerne la santé mentale et émotive, le deuil s’accompagne souvent de la dépression. Les aînés peuvent ressentir le découragement et la tristesse comme s’ils allaient durer pour toujours. Voici quelques autres symptômes, sentiments ou expériences qui peuvent survenir avec le deuil. Les troubles du sommeil; le sentiment de culpabilité du survivant; l’engourdissement émotionnel; les troubles de la concentration; des changements de l’appétit (augmentation ou diminution). Si une personne âgée est en deuil de son conjoint...