Comment les aînés peuvent surveiller leur cholestérol – Laval, Montréal, Rive-Sud

Comment les aînés peuvent surveiller leur cholestérol – Laval, Montréal, Rive-Sud

Les problèmes de santé potentiels deviennent plus nombreux à mesure que l’on avance en âge. Parmi ceux-ci, le taux de cholestérol élevé est l’un des plus répandus et des plus graves chez les aînés. Les personnes âgées qui ont un taux de cholestérol élevé sont plus à risque de souffrir de maladie coronarienne ou de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Qu’est-ce que le taux de cholestérol élevé chez les aînés? Le cholestérol est une substance cireuse et graisseuse qui se trouve dans toutes les cellules du corps humain. Le corps utilise le cholestérol pour créer des hormones, de la vitamine D et d’autres substances qui aident à digérer la nourriture. Le corps fait circuler le cholestérol à travers la circulation sanguine, en petits paquets appelés lipoprotéines. Lorsque le corps contient trop de cholestérol, celui-ci peut s’accumuler sur les parois des artères, ce qui réduit l’espace dans lequel le sang peut circuler. Ce rétrécissement des artères peut ralentir ou même bloquer la circulation du sang vers le cœur, provoquant une douleur à la poitrine appelée angine. L’accumulation de cholestérol sur les parois des artères est couverte d’une fine membrane qui, parfois, se brise, ce qui libère du gras et du cholestérol dans le sang. Cela peut mener à la coagulation du sang, ce qui l’empêchera de circuler, entraînant parfois une angine ou, plus grave encore, une crise cardiaque. Les causes du taux de cholestérol élevé chez les aînés L’alimentation. Certains aliments contiennent des matières grasses qui font grimper le taux de cholestérol. Les acides gras trans et les aliments d’origine animale (comme la viande, les jaunes...

Le don de sang chez les aînés

Les hôpitaux canadiens ont constamment besoin de sang pour soigner leurs malades et leurs blessés. La quantité de sang nécessaire est grande et c’est pourquoi les citoyens sont encouragés à donner du sang régulièrement. Ce geste est d’une importance capitale dans notre système de soins et nous permet d’aider de nombreuses personnes à retrouver la santé. Vous le pouvez aussi, car il est possible pour beaucoup d’aînés de donner du sang. Il suffit de savoir si vous respectez certains critères. Même si les besoins de sang sont grands, il faut être très prudent dans la sélection des donneurs afin d’éviter qu’un don fasse plus de mal que de bien. On peut parfois être porteur d’un virus sans le savoir, par exemple, et ce virus pourrait être transmis à un patient via notre sang. Le système d’approvisionnement en sang du Canada est géré par la Société canadienne du sang, qui collecte 850 000 unités de sang par année. C’est elle qui établit les critères quant à la sélection des donneurs. Par contre, au Québec, cette responsabilité incombe à l’organisme Héma-Québec, qui a établi des règles légèrement différentes au sujet de la limite d’âge. En effet, au Québec, on peut donner du sang après avoir dépassé l’âge de 71 ans, contrairement au reste du pays. Les critères d’âge pour les aînés au Québec Voici ce qu’il en est au Québec : « Vous pouvez donner du sang si vous êtes âgé de 18 ans et plus. Les nouveaux donateurs de 61 ans et plus doivent présenter une lettre de leur médecin traitant certifiant qu’ils sont en bonne santé en prévision d’un don de sang. Les donneurs entre 67...