Les mérites des relations intergénérationnelles – Laval, Montréal, Rive-Sud

Les mérites des relations intergénérationnelles – Laval, Montréal, Rive-Sud

Les aînés retirent beaucoup de satisfaction des relations qu’ils créent et entretiennent avec des gens qui sont importants pour eux. À mesure que nous traversons diverses étapes de notre vie, nous réalisons à quel point il est précieux d’avoir des liens avec des gens qui vivent les mêmes étapes de vie que nous. Plus les gens traversent des étapes similaires, mieux ils peuvent se comprendre. C’est pour cette raison que la majorité de nos amis sont des gens de notre génération, et même de notre âge. Pourtant, établir des relations avec des gens des autres générations peut avoir de nombreux autres avantages. C’est alors que les uns commencent à apprendre des choses au contact des autres, que des relations humaines solides, précieuses et enrichissantes se créent au-delà des limites de l’âge ou des générations. Les jeunes et les aînés ont plus de choses en commun qu’on pourrait le croire. Chacun vit à une extrémité du cours de la vie humaine. Jeunes et aînés vivent un peu à l’extérieur du monde des adultes et de ce qu’on appelle la période productive de la vie. Les plus jeunes et les plus âgés sont dans une position incomparable : ils sont en mesure de toucher à l’essence même de la vie. Leur position dans le cheminement humain les amène à apprécier chaque moment pour ce qu’il est, sans que leur vision soit teintée par toutes les préoccupations des adultes. Grâce à la nature réciproque des relations, chaque groupe d’âge a des moyens particuliers de soutenir les autres. Les liens intergénérationnels ont toujours été une partie de l’essence même des communautés. Malheureusement, nous oublions...

Arthrite : je raconte ma douleur

Nous en parlions récemment : la douleur chronique est un fléau répandu. C’est même l’un des problèmes de santé les plus sous-estimés. Sous-estimée, la douleur chronique? Une chose est sûre : les personnes qui souffrent d’arthrite ne la sous-estiment pas du tout! Parler de la douleur, ça soulage Quand on ne peut pas éliminer la source de la douleur, il ne nous reste qu’à apprendre à vivre avec elle. Il existe divers moyens de nous aider à gérer ce mal constant, de la méditation aux médicaments, en passant par la psychologie. Cela dit, n’oublions pas ce bon vieux médicament qu’on appelle le partage. Parler de notre douleur avec des gens qui en souffrent comme nous peut nous aider beaucoup à accepter notre condition. La Société de l’arthrite a lancé une vaste opération Web qui fait du bien. En effet, elle a créé le site Web Je raconte ma douleur, au www.madouleur.ca. Voici comment cette initiative est présentée : « Chaque jour, vous ou l’un de vos proches vivez avec la douleur de l’arthrite. Vous n’êtes pas seul. Au Canada, plus de 4,6 millions de personnes doivent composer avec la douleur bien réelle de l’arthrite ainsi que ses répercussions physiques, émotives et financières. Et il faut que ça change. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez aider. En prenant quelques minutes sur ce site pour raconter comment la douleur arthritique bouleverse votre vie, vous nous fournirez de précieux renseignements sur ce qui compte pour vous. Vos expériences nous aideront à déterminer ce qui doit être fait pour améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent avec la maladie d’un bout à l’autre du pays....