Prendre soin d’une personne atteinte de la maladie de Parkinson

Tout le monde a des projets pour la retraite : loisirs, voyages et toutes sortes d’activités pour lesquelles on n’a pas eu assez de temps avant. Mais ce que personne ne planifie, c’est de se retrouver avec une maladie neurodégénérative. Un diagnostic de la maladie de Parkinson a un impact important sur la vie de la personne qui en est atteinte, mais aussi sur la vie de la personne qui en prendra soin. Puisqu’avril est le mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson, jetons un coup d’œil au rôle positif que jouent les aidants dans la vie des aînés atteints de cette maladie. Se préparer à la vie avec une victime de la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se manifeste le plus souvent chez des adultes de plus de 50 ans, justement à un moment où ils s’apprêtent à vivre des changements dans leur vie : leurs enfants sont adultes et ils se préparent à la retraite. La maladie de Parkinson est l’une des maladies du système nerveux les plus fréquentes. Elle est causée par la mort de certaines cellules du cerveau qui produisent de la dopamine. La dopamine est utilisée par le cerveau pour contrôler les mouvements musculaires. Malgré toute la recherche scientifique faite sur le sujet, on ne sait toujours pas exactement pourquoi la maladie se développe. Puisqu’elle affecte l’activité musculaire, la plupart des symptômes de la maladie sont associés. Parmi ces symptômes, on trouve : tremblements; problèmes d’équilibre; difficulté à marcher; constipation; rigidité musculaire; difficulté à déglutir; lenteur de la parole; ralentissement du temps de réaction; diminution de la motricité fine. Il existe beaucoup d’autres symptômes...