Jouer fait du bien aux aînés! – Laval, Montréal, Rive-Sud

Jouer fait du bien aux aînés! – Laval, Montréal, Rive-Sud

Saviez-vous que la ministre responsable des Aînés est une passionnée des jeux vidéo? Et vous, à quoi avez-vous joué aujourd’hui? C’est une question sérieuse! De nos jours, tout semble un peu trop axé sur la productivité, les horaires bien remplis et les buts à atteindre. Notre société a tendance à voir le jeu comme l’apanage des enfants, mais jouer est bon pour tout le monde, y compris les aînés. Qu’est-ce que le jeu? Les définitions des spécialistes peuvent varier quelque peu, mais on s’entend généralement pour dire que toute activité pratiquée seulement pour le plaisir est un jeu. Jouer, c’est faire une activité sans but particulier, rien que pour le fun. Alors, quels sont vos jeux préférés? Les bienfaits du jeu chez les aînés Pour divers spécialistes de la santé des personnes âgées, le jeu, c’est du sérieux! Il a été démontré que le jeu affecte positivement la santé physique et mentale des aînés. On ne doit surtout pas considérer que c’est du temps perdu! Les bienfaits du jeu sont variés. À travers le jeu, les aînés peuvent apprendre à mieux se connaître eux-mêmes et à mieux connaître les gens de leur entourage. C’est une bonne manière de développer ses relations avec les autres et de se familiariser avec son environnement. Le fait d’avoir du plaisir provoque dans le cerveau la sécrétion d’endorphines, cette hormone dont l’effet est à la fois calmant et euphorisant. En plus de nous placer dans un état d’esprit joyeux, le jeu éveille notre imagination d’une manière positive. Tout cela peut améliorer la santé physique et mentale des aînés. Voici quelques exemples des effets bénéfiques du...
Les Québécois prennent l’hypertension à la légère

Les Québécois prennent l’hypertension à la légère

Selon un sondage récent de la firme Ipsos, 90 % des Québécois seront atteints d’hypertension artérielle au cours de leur vie, mais seulement 46 % d’entre eux sont préoccupés par cette éventualité. Cette contradiction est alarmante, puisque le meilleur moyen de se prémunir contre l’hypertension est justement de s’en préoccuper… avant d’en être atteint! En ce moment, 1,2 million d’adultes font de l’hypertension au Québec. Connaissez-vous assez bien les risques de cette condition potentiellement mortelle? Savez-vous comment vous en prémunir? Les risques associés à l’hypertension Disons-le clairement : principale cause de décès au Canada, l’hypertension artérielle doit vraiment être prise au sérieux. Elle est la principale cause d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). Elle peut aussi doubler les chances qu’une personne soit victime de maladies cardiaques. Le sondage mentionné ci-dessus indique que les gens pensent généralement que l’hypertension atteint surtout les hommes, mais c’est pourtant le contraire. Après l’âge de 60 ans, plus de la moitié des femmes reçoivent un diagnostic d’hypertension. Comment prévenir l’hypertension? Le premier ingrédient de la prévention de l’hypertension artérielle? Un mode de vie sain! Une alimentation riche en fruits et en légumes est vraiment le point de départ de toute personne qui souhaite éviter de souffrir d’hypertension. Il est aussi important de limiter votre consommation de sodium à 1300 mg par jour (1200 mg après l’âge de 70 ans). N’oubliez pas qu’il ne suffit pas d’éloigner la salière de votre table : énormément d’aliments préparés contiennent une quantité beaucoup trop élevée de sel. Les autres habitudes de vie qui aident à prévenir l’hypertension consistent, entre autres, à bouger, à surveiller son poids sainement, à ne pas fumer, à boire peu d’alcool… Ce sont toutes des...

La prévention des maladies du cœur

Nous parlions récemment des vertus de la pomme au sujet de la prévention des maladies cardiovasculaires. Alors que se termine le Mois du cœur, revenons sur le sujet pour nous pencher sur les éléments de base de la prévention des maladies du cœur. Les risques de maladie du cœur Les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) figurent parmi les principales causes de décès au Canada. C’est pourquoi la prévention est si importante. Parmi les facteurs de risques, certains sont hors de notre contrôle, comme l’âge, le sexe, les antécédents familiaux, l’origine ethnique et le fait d’avoir déjà subi un AVC. Toutefois, plusieurs autres facteurs de risque sont des éléments que nous pouvons maîtriser. Il vaut donc la peine d’en prendre connaissance et d’en tenir compte! La pression artérielle Facteur de risque majeur, l’hypertension artérielle survient lorsque la pression artérielle est élevée dans les artères, ce qui force le cœur à faire plus d’efforts pour pomper le sang dans le corps. Il est donc important de faire vérifier votre pression régulièrement et d’apprendre les trucs qui vous aideront à la maîtriser. Le cholestérol Le cholestérol sanguin est lui aussi un important facteur de risque de maladies du cœur et d’ACV. Il y a deux sortes de cholestérol : le « mauvais » et le « bon ». Dans le doute, assurez-vous que votre médecin fasse en sorte que soit vérifié votre taux de cholestérol. Il pourra aussi vous renseigner sur les manières de le gérer. Le diabète Naturellement, lorsqu’on souffre de diabète, on ne peut pas s’en débarrasser aussi facilement que l’on se débarrasse du tabagisme, mais il demeure important de savoir...