Comment éviter la dépression saisonnière chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Comment éviter la dépression saisonnière chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

En plein hiver, les aînés et les aidants naturels prennent naturellement des précautions pour éviter l’hypothermie et les chutes. Mais les blessures de l’hiver chez les personnes âgées ne sont pas toutes physiques. Avec les courtes périodes d’ensoleillement et l’isolement qui survient lorsque l’on sort moins souvent, les aînés ne sont pas à l’abri de la dépression saisonnière ou d’autres formes de dépression. Qu’est-ce que la dépression saisonnière? La dépression saisonnière (aussi appelée trouble affectif saisonnier ou dépression hivernale) est un état dépressif qui apparaît durant l’automne et l’hiver, pour disparaître au printemps. Les personnes âgées qui souffrent de dépression saisonnière présentent généralement des symptômes similaires à ceux des gens qui sont aux prises avec d’autres formes de dépression. Ces symptômes incluent la perte d’énergie, l’état léthargique, la fatigue. Les aînés en dépression saisonnière présenteront aussi d’autres symptômes comme l’hypersomnie et l’hyperphagie (les excès de table, ou le fait de trop manger). Ces changements mentaux et hormonaux découlent habituellement d’un manque de vitamine D et de la durée réduite de la luminosité durant les journées d’hiver. Que faire contre le trouble affectif saisonnier chez les aînés? Même si la dépression hivernale des personnes âgées peut être traitée avec des antidépresseurs, il demeure d’autres moyens d’aider un proche qui s’en trouve affecté. La luminothérapie est un traitement très répandu contre les symptômes de la dépression saisonnière chez les aînés. Elle consiste en l’utilisation d’une lampe spéciale qui émet une lumière non colorée intense qui imite la lumière naturelle du soleil. Demandez à votre proche de s’asseoir devant cette lampe de 30 à 45 minutes chaque matin. C’est une bonne façon de compenser le...
5 façons d’être un aîné actif en hiver – Laval, Montréal, Rive-Sud

5 façons d’être un aîné actif en hiver – Laval, Montréal, Rive-Sud

L’hiver vous donne les bleus? En dépit des activités motivantes du temps des fêtes, l’hiver nous donne parfois envie d’hiberner jusqu’au printemps. Les journées sont si courtes et froides, après tout! Mais il est important de demeurer actif autant physiquement que mentalement durant l’hiver, malgré les tempêtes et le soleil qui se couche en après-midi. Voici cinq trucs pour entretenir votre motivation à bouger, afin que vous puissiez conserver la santé et le bonheur toute l’année. 1. Socialisez Les gens ont tendance à avoir moins d’engagements sociaux durant l’hiver. On reste plus souvent à la maison. Le fait de vous isoler peut mener à une diminution de votre énergie et de votre motivation… qui vous mèneront à vous activer encore moins. Envisagez la possibilité de vous joindre à un club de lecture ou à toute autre organisation qui pratique un passe-temps que vous aimez. Visitez vos amis et votre famille aussi souvent que possible. En socialisant et en entretenant des relations significatives, non seulement on bouge, mais on améliore notre état d’esprit et, du même coup, notre engagement envers toutes sortes d’activités bénéfiques. 2. Équipez-vous Si vous n’avez pas les vêtements d’hiver qu’il vous faut, vous aurez moins tendance à vous aventurer à l’extérieur. Assurez-vous de vous équiper de tous les vêtements qui vous tiendront vraiment au chaud : manteau, tuque, mitaines, foulard, et des bottes aux semelles adhérentes pour prévenir les chutes. Vos sorties seront tellement plus confortables et agréables ainsi! 3. Le vrai mouvement L’entraînement est l’un des meilleurs moyens de demeurer en bonne santé physique et mentale. Une promenade dans votre quartier est déjà un beau prétexte...