Cesser de fumer, plus facile avec les réseaux sociaux

Comme nous en parlions il y a quelque temps, il n’est jamais trop tard pour cesser de fumer. Les bienfaits commencent à se faire sentir rapidement, peu importe l’âge du nouveau non-fumeur. Par ailleurs, les méthodes susceptibles d’aider les gens à cesser de fumer sont nombreuses, des timbres (ou patches) à l’hypnose, en passant par les gommes à la nicotine. Mais au-delà de la méthode choisie, un autre élément clé semble vouloir s’imposer comme faisant partie d’une stratégie gagnante : le soutien des pairs à travers les réseaux sociaux. En effet, un chercheur de l’Université de Géorgie, aux États-Unis, a mis en lumière les bienfaits de l’appui que s’apportent en ligne, mutuellement, les personnes qui cessent de fumer. Dans cette étude parue en septembre 2013, le chercheur Joe Phua démontre comment les personnes qui vont chercher du soutien dans des réseaux sociaux spécifiquement consacrés à la santé et à l’arrêt du tabagisme considèrent qu’il leur est plus facile de cesser de fumer. Un appui précieux En examinant de tels sites Web de réseautage social, le chercheur a constaté que plus nombreux sont les gens qui s’y inscrivent, plus ces membres ressentent un sentiment d’appartenance à la communauté qui se crée. Les gens s’identifient aux autres participants, ils donnent et reçoivent des conseils et un soutien social de plus en plus solide et utile. Ainsi se crée un lien de confiance entre les participants, cette confiance étant en elle-même un vecteur d’amélioration du soutien. De plus, la participation à de tels réseaux sociaux sur Internet est généralement gratuite et facile d’accès, ce qui est propice à la participation des gens, surtout...