Le plaisir d’écrire ses mémoires

Je suis née le 15 juillet 1935 à Saint-Michel à 23 h 45. Maman a travaillé dans le champ de patates toute la journée. Ainsi commencent les mémoires de Simonne, un grand livre illustré de 300 pages. Quelques paragraphes à la fois, Simonne a travaillé 10 ans sur ce projet! Le résultat sera dans sa famille pour les décennies à venir. Toute vie est faite d’événements, petits ou grands, heureux ou tristes. L’écriture de l’histoire de votre vie permet de conserver ces moments pour toujours. Les écrits restent! De plus, écrire vos mémoires peut être un passe-temps passionnant! Par où commencer? Une telle entreprise peut vous sembler colossale de prime abord. Ne regardez pas la montagne, mais les quelques pas que vous pouvez faire aujourd’hui. D’ailleurs, ce n’est nullement une question de quantité. « Mais… je ne suis pas écrivain! » Ce n’est pas la manière dont votre histoire sera écrite qui importe, mais plutôt le trésor que représentent tous vos souvenirs, un trésor que vous serez fier de léguer à tous ceux que vous aimez. « Mais… de quoi vais-je parler? » Commencez par l’essentiel : la généalogie de votre famille, les événements marquants, les rencontres importantes… Si vous avez écrit un journal au cours de votre vie, vous avez une bonne base sur laquelle bâtir vos mémoires. Simonne, citée plus haut, écrit un journal depuis l’âge de 29 ans. Femme très occupée à la ferme et avec l’éducation de ses six enfants, elle prenait simplement quelques instants chaque soir pour écrire, en quelques mots, ce qui s’était produit dans la journée. Au moment d’entreprendre l’écriture de ses mémoires, elle a d’abord recopié les événements mentionnés dans son journal,...