7 conseils d’hygiène des pieds pour les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

7 conseils d’hygiène des pieds pour les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Saviez-vous que le quart des os du corps humain sont dans les pieds? Avec de nombreux muscles et tendons, ils forment la partie du corps qui nous permet de tenir debout, de nous déplacer, de danser… Les pieds sont un élément essentiel de l’autonomie d’une personne âgée. Malheureusement, on a souvent tendance à ne pas prendre bien soin de nos pieds… pas avant qu’ils commencent à nous faire mal! Nous marchons des milliers de kilomètres au cours d’une vie. N’est-il pas normal de prendre soin des membres qui se chargent de cette tâche? L’usure et l’âge sont inévitables, mais à mesure que les gens vieillissent, les problèmes de pieds peuvent s’aggraver ou se multiplier. Pour un aîné, des pieds en bonne santé peuvent être le facteur clé d’un maintien à domicile qui dure plus longtemps. Les problèmes de pieds chez les aînés Avec l’âge, les difficultés qui surviennent avec les pieds des personnes âgées peuvent prendre diverses formes, comme des problèmes d’articulations (arthrose ou arthrite), des difficultés qui découlent de l’amincissement de la peau ou des complications dues au diabète. D’autres problèmes sont assez communs et peuvent être dus à une mauvaise hygiène des pieds, comme la mycose des ongles (champignons) et les ongles incarnés. Cela peut sembler anodin, mais quand on souffre de ces maux, on se rend compte que ça diminue notre mobilité et, par le fait même, notre santé globale, notre qualité de vie et nos loisirs. C’est une perte d’autonomie dont tout le monde voudra se passer! Une infirmière pour le soin des pieds à domicile Heureusement, un aîné peut éviter ces difficultés en prenant...

Pour les aînés et les aidants : des trucs pour des fêtes heureuses

La période des fêtes est heureuse pour bien des gens, mais il ne faut pas oublier qu’elle peut être plus difficile pour d’autres. Chez les personnes âgées et aussi chez celles qui se dévouent pour en prendre soin, cette période peut s’avérer plus difficile. Il vaut mieux prendre soin de prévenir le stress et la tristesse, de faire attention à soi et aux autres, tout simplement. Voici quelques conseils qui vous seront utiles, tant pour le temps des fêtes des aînés que pour celui des proches aidants. Planifier les fêtes en fonction des aînés Dans la planification des festivités, il est utile de toujours tenir compte des limites physiques des participants les plus âgés. Si vous pensez qu’un aîné sera particulièrement touché par un moment précis de la fête, pensez à faire en sorte que cela se produise au début, et non en fin de soirée! Vous pouvez fêter en journée au lieu d’en soirée, tout en prévoyant des périodes de repos pour les plus âgés. Renseignez-vous sur leur horaire habituel et respectez-le. Se donner des objectifs réalistes Du point de vue des aînés, il vaut mieux être réaliste en planifiant des déplacements, des fêtes, etc. Il ne faut pas oublier que ces activités peuvent devenir exténuantes physiquement et mentalement, alors n’en mettez pas trop à la fois dans votre agenda! Inclure tout le monde dans les préparatifs Tous les aînés n’ont pas le même niveau d’autonomie. Ceux qui en sont capables sont souvent heureux qu’on fasse appel à leur aide pour un petit coup de main de la cuisine ou dans la décoration. Cela procure une valorisation qui...

Des conseils pour combattre la solitude chez les aînés

C’est trop souvent le cas chez les aînés : la retraite, un déménagement ou le décès de nos proches ou de notre conjoint réduisent radicalement notre vie sociale. Notre isolement et notre solitude peuvent devenir importants et difficiles à vivre. Voici quelques conseils pour renverser la vapeur. Quelques trucs anti-solitude Premier conseil et non le moindre : ne vous apitoyez pas sur votre sort et prenez conscience que vous êtes capable de remédier à la situation. Pour prévenir l’isolement, une chose est incontournable : rester actif! Dans la mesure du possible, sortez tous les jours. Faites vos courses à petite échelle, mais plus souvent, sortez prendre un café, etc. Chaque fois que vous mettez le pied dehors est une nouvelle occasion de parler un peu à des gens au lieu de rester complètement seul à la maison. Les activités possibles demeurent nombreuses, surtout si vous avez une bonne mobilité. Quels sont vos intérêts? Qu’aimez-vous faire? Vous pouvez trouver des associations, des clubs et des centres culturels dans ces domaines près de chez vous. Des suggestions pour une vie sociale active Connaissez-vous l’Université du troisième âge? Elle offre des cours, des conférences, des ateliers et des activités physiques à travers ses 28 antennes réparties dans 10 régions du Québec. Si vous aimeriez faire des découvertes tout en rencontrant des gens, voilà une option! Si, plutôt qu’apprendre vous souhaitez transmettre vos propres connaissances aux plus jeunes, jetez un coup d’œil à l’organisation L’amitié n’a pas d’âge. Sa mission est de « favoriser le rapprochement entre les aînés et les jeunes pour le développement d’une société plus inclusive et solidaire ». Elle organise de nombreuses activités enrichissantes. Vous pouvez...

Déjouez les fraudeurs

Mars est le mois de la prévention de la fraude, et ce, pour une bonne raison : un important travail de sensibilisation demeure à faire pour enrayer les méfaits causés par les fraudeurs. Savez-vous bien vous protéger? La fraude, c’est… La fraude, c’est soutirer un bien à quelqu’un de manière illégale, en le trompant délibérément au moyen de supercherie, d’abus de confiance, d’escroquerie, etc. Lorsqu’il y a fraude, la victime est consentante et persuadée de faire la bonne chose en remettant son argent ou de l’information personnelle à un fraudeur. À première vue, il peut nous sembler que cela n’arrive qu’aux gens particulièrement crédules ou imprudents, mais les fraudeurs se perfectionnent et emploient des ruses de plus en plus subtiles. C’est pourquoi il est bon de connaître leurs moyens d’action et les façons de s’en prémunir. Quelques conseils de base Il vous est sûrement déjà arrivé de réciter votre numéro de carte de crédit au téléphone, par exemple lorsque vous faites un achat par téléphone. Mais si vous n’avez pas établi la communication vous-même, méfiez-vous. Il n’est pas dans les habitudes des organisations honnêtes de vous appeler et de vous demander aussitôt des renseignements personnels comme votre numéro d’assurance sociale, votre date de naissance, vos numéros de carte de crédit ou le NIP de votre carte bancaire. Il en va de même sur Internet. Nous réalisons de plus en plus de transactions via Internet, mais seulement en nous connectant nous-mêmes au site Web sécurisé de notre institution bancaire, par exemple. Votre banque ne vous demandera jamais de lui envoyer par courriel des renseignements personnels comme ceux mentionnés ci-dessus, mais des...