L’importance de l’activité physique pour les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

L’importance de l’activité physique pour les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

L’activité physique peut sembler plus complexe et moins attrayante aux yeux des personnes âgées, alors qu’elles constatent que leur corps ne fonctionne plus tout à fait de la même façon qu’avant. Il est bien sûr nécessaire d’être à l’écoute de son corps et de respecter ses limites, mais il n’en demeure pas moins qu’il est très important pour les aînés de continuer de pratiquer des activités physiques. C’est ainsi que vous pourrez maintenir un certain degré de forme physique dont tout le monde a besoin. Les effets naturels du vieillissement et les éventuels problèmes de santé apportent des changements à la mobilité et aux capacités physiques des aînés. Ils sont souvent forcés de faire des ajustements dans leurs habitudes. Malgré cela, il y a toujours moyen d’inclure dans son quotidien un certain degré d’activité physique et de mouvement. Cela peut apporter d’importants bienfaits pour la santé physique et mentale des aînés. L’activité physique au quotidien chez les aînés L’activité physique et le mouvement peuvent contribuer à créer un sentiment d’autonomie, d’indépendance et de contrôle. Voici une liste de suggestions qui peuvent vous encourager à faire une place au mouvement et à l’activité physique dans votre quotidien. Fréquentez des proches en bougeant. Faites en sorte que vos activités physiques soient des occasions de rencontrer des amis ou des membres de votre famille. Vous pouvez vous inscrire à un cours de tai-chi avec une amie, ou faire des marches ensemble afin de profiter de l’occasion pour avoir une agréable conversation tout en vous activant. Choisissez les activités que vous aimez. Afin de maintenir votre motivation et de garder vos nouvelles bonnes...

L’exercice cardiovasculaire ralentit le vieillissement cognitif

Une nouvelle étude réalisée à l’Université de Montréal montre qu’un lien existe entre la santé cardiovasculaire et les changements cognitifs. Plus précisément, les gens qui font de l’exercice pour améliorer leur capacité cardiovasculaire se protègent contre les pertes cognitives qui accompagnent normalement le vieillissement. Ralentir le durcissement des artères Claudine Gauthier explique la découverte que ses collègues chercheurs et elle ont faite : « Les artères durcissent avec l’âge. On croit que ce phénomène commence dans l’aorte, la principale artère sortant du cœur, avant d’atteindre le cerveau. Or les changements cognitifs dus au vieillissement évoluent à peu près au même rythme que le durcissement artériel, et il pourrait y avoir un lien entre les deux. Nous avons découvert que les adultes âgés qui ont une aorte en meilleure condition et une meilleure capacité aérobique obtiennent aussi un meilleur score dans un test cognitif. Nous pensons que la préservation de l’élasticité artérielle pourrait être l’un des mécanismes par lesquels l’exercice ralentit le vieillissement cognitif. » Les chercheurs de l’Université de Montréal et du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal ont observé deux groupes : 31 personnes de 18 à 30 ans; 54 personnes de 55 à 75 ans. Ils ont ainsi pu comparer les participants plus âgés entre eux, puis avec le groupe des plus jeunes. L’étude s’est intéressée à la circulation sanguine dans le cerveau, car une santé cardiovasculaire déficiente s’associe à une onde de pression plus rapide à chaque pulsation cardiaque, ce qui peut endommager les petits vaisseaux sanguins du cerveau. Pour un cerveau plus performant Au bout de multiples tests auprès des deux groupes participants, l’analyse des résultats est venue soutenir l’hypothèse...