L’acupuncture pour les aînés de Montréal, Laval et la Rive-Sud

L’acupuncture pour les aînés de Montréal, Laval et la Rive-Sud

Il va sans dire que la médecine traditionnelle joue un rôle majeur et incontournable dans le diagnostic et le traitement des problèmes de santé qui touchent les personnes âgées. Sans remettre en question cet état de fait, bien des gens s’intéressent à d’autres formes de médecine qui peuvent aider les aînés à faire face à diverses difficultés qui se présentent avec le vieillissement. Parmi les formes de médecine alternatives qui ont fait leurs preuves en cette matière, il y a l’acupuncture. Pratiquée un peu partout dans le monde, l’acupuncture est une discipline bien établie au Québec et facilement accessible dans la région de Laval, de Montréal et de la Rive-Sud. Voyons un peu de quoi il s’agit. Une profession selon la loi La pratique de l’acupuncture est régie de façon très stricte au Québec. En vertu du Code des professions, « seuls les membres de l’Ordre des acupuncteurs du Québec ont le privilège de dispenser des soins d’acupuncture et de porter le titre d’acupuncteur ». Pour être membre de cet ordre professionnel, il faut réussir une formation précise et respecter plusieurs règles qui encadrent la pratique, y compris un code de déontologie. Qu’est-ce que l’acupuncture? Selon la Loi sur l’acupuncture, l’exercice de cette discipline de la médecine traditionnelle orientale est constitué de « tout acte de stimulation, au moyen d’aiguilles, de certains sites déterminés de la peau, des muqueuses ou des tissus sous-cutanés du corps humain dans le but d’améliorer la santé ou de soulager la douleur » (article 8). Dans sa forme la plus répandue, l’acupuncture consiste en l’insertion de petites aiguilles très minces en divers endroits du corps. Mais ce n’est pas...