Prendre soin d’un aîné autiste – Laval, Montréal, Rive-Sud

Prendre soin d’un aîné autiste – Laval, Montréal, Rive-Sud

Les proches aidants de personnes âgées atteintes d’autisme doivent développer une compréhension globale des diverses manières dont l’autisme peut affecter la vie d’un aîné. Nous devons apprendre à reconnaître comment l’autisme peut influencer ou amplifier les effets de divers problèmes de santé liés à la vieillesse. Aussi, il est bon que nous apprenions à prendre des décisions respectueuses et compatissantes dans tout ce qui concerne les soins dont nos proches ont besoin.

Qu’est-ce que l’autisme?

En simplifiant, on peut dire que l’autisme est un trouble cognitif qui se manifeste sous la forme de difficultés touchant la communication, l’utilisation du langage, les interactions et les relations sociales, et la compréhension de concepts abstraits. Le trouble du spectre de l’autisme peut se manifester par des symptômes qui varieront d’une personne à l’autre. La majeure partie du temps, on diagnostique l’autisme durant la petite enfance, mais, pour diverses raisons, certains autistes peuvent atteindre l’âge adulte sans jamais recevoir un diagnostic d’autisme.

L’autisme chez les aînés

La grande majorité de la recherche consacrée à l’autisme s’est intéressée particulièrement aux enfants. Il y a un manque important de recherche sur l’autisme chez les personnes âgées et sur les besoins des aînés autistes. On attribue souvent ce manque d’information au fait que l’autisme était peu diagnostiqué il n’y a pas si longtemps. Il y a à peine 50 ans, les individus qui en présentaient les symptômes recevaient souvent un diagnostic selon lequel ils souffraient d’un autre trouble, ou bien ils étaient internés. Une chose est la même autant pour les aînés qui ont reçu un diagnostic d’autisme dans leur enfance que pour ceux qui ont vieilli sans un tel diagnostic : les symptômes de l’autisme font en sorte que ces aînés ont besoin de soins particuliers, surtout lorsque ces symptômes cohabitent avec les divers autres défis que présente la vieillesse.

Prendre soin d’un aîné autiste

Chaque aîné a des besoins uniques selon son propre contexte et sa propre expérience. Cela dit, certaines stratégies sont bonnes à savoir pour les aidants qui prennent soin d’une personne âgée aux prises avec les troubles du spectre de l’autisme :

  • Créez un environnement paisible. Toute forme de surexcitation peut être angoissante et énervante pour une personne autiste. Nous avons avantage à maintenir un environnement aussi calme que possible.
  • Échangez avec attention. Dans nos échanges avec une personne autiste, il est important de demeurer conscients des réalités de l’autisme. Les personnes autistes ont plus de difficulté à saisir les diverses nuances que sont le langage corporel, l’ironie, le sarcasme, etc. La communication et les relations sociales en général peuvent constituer des défis pour cette personne, d’autant plus s’ils sont exacerbés par d’autres aspects de la vieillesse. Nous devons donc demeurer patients et respectueux.
  • Soyez constant. Les changements fréquents ont un effet stressant chez les autistes. Il est donc préférable d’établir des routines et de les respecter le plus possible. Les nouvelles rencontres sont stressantes aussi, alors on s’en tiendra idéalement à une petite équipe de soins régulière afin que la personne âgée puisse se sentir à l’aise avec les personnes qui lui prodiguent des soins.
  • Socialiser fait du bien, mais à l’intérieur des limites de l’aîné. Il est important de voir des gens pour éviter l’isolement, mais on ne doit pas forcer la socialisation au détriment du confort de la personne âgée autiste. Il faut veiller à ce que les situations sociales aient lieu dans un endroit où elle se sent bien et avec un petit nombre de personnes à la fois.

L’important est de retenir que l’autisme se manifeste de diverses façons selon les individus et que les défis qui se posent varient à mesure que la personne avance en âge. Les capacités et les limites ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et elles ne sont pas les mêmes de jour en jour non plus. Alors, nous devons essayer de demeurer patients, attentifs et respectueux.

Étant donné le manque de recherche scientifique au sujet de l’autisme chez les aînés et le fait que bien des aînés qui vivent avec l’autisme ont passé la majeure partie de leur vie sans avoir un diagnostic, nous apprenons comment aider les personnes âgées autistes sans pouvoir nous baser sur un grand bassin de connaissances déjà existantes. En fait, prendre soin d’une personne âgée autiste présente plusieurs défis, et c’est souvent au prix d’essais et d’erreurs que l’on peut déterminer quelle est la meilleure approche pour chaque individu. Mais il y a des ressources disponibles pour les proches aidants de la région de Laval, de Montréal et de la Rive-Sud qui recherchent du soutien.

Trouver de l’aide pour prendre soin d’un aîné

Chaque action et chaque décision est faite en fonction d’un objectif global : procurer à nos aînés la meilleure qualité de vie possible à mesure qu’ils avancent en âge. Il y a des défis, mais il y a toujours moyen d’évaluer les besoins et les forces, de consulter des professionnels et de relever les défis pour trouver ce qui fonctionne le mieux.

Contactez-nous dès aujourd’hui : une infirmière se présentera chez vous ou chez la personne qui vous est chère pour une consultation gratuite et elle vous aidera à comprendre toutes les options de soins à domicile que nous offrons dans la grande région de Montréal.