Pour les aînés et les aidants : des trucs pour des fêtes heureuses

Pour les aînés et les aidants : des trucs pour des fêtes heureusesLa période des fêtes est heureuse pour bien des gens, mais il ne faut pas oublier qu’elle peut être plus difficile pour d’autres. Chez les personnes âgées et aussi chez celles qui se dévouent pour en prendre soin, cette période peut s’avérer plus difficile. Il vaut mieux prendre soin de prévenir le stress et la tristesse, de faire attention à soi et aux autres, tout simplement.

Voici quelques conseils qui vous seront utiles, tant pour le temps des fêtes des aînés que pour celui des proches aidants.

Planifier les fêtes en fonction des aînés

Dans la planification des festivités, il est utile de toujours tenir compte des limites physiques des participants les plus âgés. Si vous pensez qu’un aîné sera particulièrement touché par un moment précis de la fête, pensez à faire en sorte que cela se produise au début, et non en fin de soirée! Vous pouvez fêter en journée au lieu d’en soirée, tout en prévoyant des périodes de repos pour les plus âgés. Renseignez-vous sur leur horaire habituel et respectez-le.

Se donner des objectifs réalistes

Du point de vue des aînés, il vaut mieux être réaliste en planifiant des déplacements, des fêtes, etc. Il ne faut pas oublier que ces activités peuvent devenir exténuantes physiquement et mentalement, alors n’en mettez pas trop à la fois dans votre agenda!

Inclure tout le monde dans les préparatifs

Tous les aînés n’ont pas le même niveau d’autonomie. Ceux qui en sont capables sont souvent heureux qu’on fasse appel à leur aide pour un petit coup de main de la cuisine ou dans la décoration. Cela procure une valorisation qui demeure précieuse à tout âge. Du même coup, c’est l’occasion de comparer votre menu avec la diète de vos invités. Certains aînés se tiennent loin des repas gras et riches ou des desserts bien sucrés.

Surveiller le budget

Vous planifiez une fête au restaurant? Savez-vous si les aînés que vous invitez ont un revenu limité? C’est souvent le cas; les aînés ne roulent pas tous sur l’or et n’ont pas tous les mêmes moyens que des travailleurs dans la fleur de l’âge. Tenez-en compte!

Inviter une personne solitaire

Peut-être connaissez-vous un aîné qui est seul au temps des fêtes. Peut-être quelqu’un qui est devenu veuf récemment… Pensez à votre entourage et envisagez d’inviter une personne qui n’a plus une famille comme la vôtre pour la recevoir.

Faire appel aux souvenirs

Chez les aînés dont la mémoire est encore bonne, les souvenirs sont non seulement nombreux, mais importants. Prendre le temps de parler du passé, des fêtes familiales d’antan, cela peut avoir un effet réconfortant sur les aînés. Les albums de photos et la musique sont susceptibles d’éveiller des souvenirs et de donner envie aux gens de partager leurs souvenirs.

Créer de nouveaux souvenirs

Avez-vous pensé à consulter les aînés pour savoir si une activité en particulier leur ferait plaisir? Une promenade en voiture dans le quartier de leur enfance, un jeu qu’ils aiment… Les proches aidants sont justement très bien placés pour renseigner le reste de la famille sur le sujet, d’ailleurs.

Surveiller les médicaments et l’alcool

Dans l’excitation des festivités, la routine disparaît et c’est très bien ainsi, mais par contre, cela peut nous porter à oublier de prendre un médicament à une heure précise, par exemple. Il peut être utile de vérifier si les aînés que nous recevons doivent prendre des médicaments et si l’alcool est contre-indiqué. C’est une autre manière de prendre soin de ceux qu’on aime! Et dans le même ordre d’idée, il est important à tout âge de bien s’hydrater. N’hésitez pas à demander de l’eau et à en mettre à la disposition de tous.

Être à l’écoute des aînés

Cette liste pourrait être bien plus longue, mais nous désirions surtout donner quelques bonnes idées à nos lecteurs. En gros, l’important, c’est de demeurer à l’écoute. Prenons soin de nos proches, mettons-nous à leur place pour voir si tout se déroule d’une manière qui leur convient. Souvent, les aînés se font discrets, et c’est pourquoi nous devons aller au-devant de leurs désirs et de leurs besoins, pour leur offrir des fêtes qui deviendront un autre beau souvenir.

Joyeuses fêtes à tous!