Les types d’appareils auditifs sur le marché

protheses-auditives-424x283pxChez les aînés, la perte progressive d’audition est malheureusement commune. Selon l’Ordre des audioprothésistes du Québec, le tiers des personnes de 65 ans et plus souffrent d’un problème auditif. À partir de 75 ans, cette proportion atteint la moitié.

Il est facile d’imaginer à quel point ce type de problème peut nuire à la qualité de vie d’une personne. Le port d’un appareil auditif peut atténuer grandement les désagréments, en plus d’empêcher ou de ralentir la détérioration de l’ouïe. Les prothèses auditives existent depuis déjà longtemps, mais leur qualité s’est grandement améliorée dans les dernières années et plusieurs types d’appareils sont disponibles.

Avant de choisir un appareil auditif

Tout d’abord, il est conseillé d’obtenir une évaluation complète de votre audition par un audiologiste. Il vous aidera à déterminer vos besoins et répondra à beaucoup de vos questions.

Au Québec, le régime d’assurance maladie peut payer pour des prothèses auditives. Vous pouvez consulter les conditions d’application du programme afin de déterminer si elles vous conviennent. Vous préférerez peut-être payer pour vos prothèses afin d’avoir celles que vous désirez vraiment.

Vous consulterez ensuite un audioprothésiste. Ce professionnel tiendra compte de vos besoins et de vos souhaits et il vous conseillera un modèle et une marque d’appareil, selon ce qui est disponible sur le marché.

Les types de prothèses auditives

Il existe divers types d’appareils auditifs. Au début, cela peut sembler complexe, mais n’oubliez pas que vous ferez votre choix avec l’aide d’un professionnel. L’aperçu que nous présentons ici vise plutôt à vous donner une longueur d’avance afin que vous posiez les bonnes questions!

Contour d’oreille (BTE)

Comme son nom le dit, cet appareil se place derrière le pavillon de l’oreille. Un tube de vinyle le relie au conduit auditif pour y transmettre les sons captés par le microphone et amplifiés par le haut-parleur. C’est le type d’appareil auditif le plus connu, vu qu’il existe depuis de nombreuses années.

Intra-auriculaire (ITE)

L’appareil intra-auriculaire se place complètement dans la conque de l’oreille. Il est fabriqué sur mesure pour bien s’y loger. L’appareil est visible dans votre oreille, mais il demeure tout de même moins encombrant que les appareils à contour d’oreille. La forme de cet appareil fait en sorte qu’il tient très bien en place, mais, par contre, la proximité du microphone et du haut-parleur peut provoquer des sifflements (feedback) dans les sons reproduits.

Intra-canal (ITC)

Semblable à l’appareil intra-auriculaire (ITE), celui-ci est toutefois de plus petite taille, ce qui le rend plus confortable et moins visible. Comme l’ITE, il est par contre susceptible de provoquer de la rétro-action (sifflements, ou feedback).

Intra-profond (CIC)

Vous souhaitez peut-être, comme bien des gens, que vos prothèses auditives soient le plus discrètes possible. En fait, si personne ne les voit, c’est parfait, n’est-ce pas? Les appareils auditifs intra-profonds sont le fruit d’améliorations technologiques importantes. Leur miniaturisation poussée fait en sorte qu’on peut placer ces appareils dans le conduit auditif. Ainsi, ils sont pratiquement invisibles. Toutefois, ce type d’appareil n’est pas recommandé pour les gens qui souffrent d’infections aux oreilles, dont le conduit auditif est trop petit ou qui produisent trop de cérumen.

Contour d’oreille à embout ouvert, avec haut-parleur dans l’oreille (RITE ou RIC)

Cet appareil est de conception plus récente. Un boîtier miniature est placé derrière le pavillon de l’oreille et un tout petit fil le relie à un haut-parleur placé au creux du conduit auditif. Discret et performant, cet appareil peut convenir à presque tous les degrés de perte auditive.

Analogique ou numérique?

Il y a des appareils auditifs analogiques (classiques) et numériques (électroniques). Ils ont une apparence semblable, mais ils ne fonctionnent pas de la même manière. Les appareils numériques reproduisent le son perçu par les microphones et utilisent une puce électronique qui leur permet d’être programmés selon les besoins de l’utilisateur. Les prothèses auditives numériques offrent plus de possibilités d’adaptation, mais elles coûtent plus cher… Là aussi, il s’agira de discuter avec votre audiologiste et votre audioprothésiste afin de bien déterminer vos besoins et l’appareil qui y répondra… sans vous coûter trop cher!

Notez aussi que vous pouvez demander une période d’essai de 30 à 60 jours avant d’acheter une prothèse auditive. Cela vous permettra de bien tester l’appareil dans vos conditions de vie habituelles. Consultez votre audiologiste avant, pendant et après cette période d’essai.

Enfin, pensez aussi à explorer les possibilités offertes par les aides de suppléance à l’audition, comme en parle ici l’Association des malentendants québécois. Divers appareils destinés à un usage précis peuvent vous simplifier la vie!

Ressources

Ordre des audioprothésistes du Québec

Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

Programme d’aides auditives de la Régie de l’assurance maladie du Québec

Pour en savoir plus sur d’autres outils d’assistance aux aînés, consultez notre page sur l’équipement médical et les fournitures à domicile.