La santé mentale chez les aînés : à prendre au sérieux

Femme à la fenêtreLa semaine dernière avait lieu la 62e Semaine nationale de la santé mentale (du 6 au 12 mai 2013). À cette occasion, la Fondation des maladies mentales a lancé un appel à la mobilisation pour la cause de la santé mentale des aînés.

Même si, de nos jours, les aînés sont de plus en plus actifs et en bonne santé, ils sont vulnérables à la maladie mentale, qui affecte une personne sur cinq. Voici des données relevées par la Fondation :

  • au Québec, environ 13 % des personnes âgées vivant à domicile souffriraient d’un trouble anxieux ou d’un trouble dépressif (1);
  • environ 10 aînés par mois se suicident (2);
  • en 2026, 1 Québécois sur 4 aura plus de 65 ans (2).

Souvent, comme dans toutes les tranches d’âge, les aînés demeurent très discrets au sujet de leur détresse psychologique, ne voulant ni être jugés ni déranger leur entourage. C’est pourquoi leurs proches doivent demeurer vigilants et savoir reconnaître les signes.

Agir à tout âgeDans un esprit de prévention, la Fondation des maladies mentales a mis sur pied « Agir à tout âge », un programme de sensibilisation à l’anxiété et à la dépression destiné aux aînés. Il s’agit de conférences ou de formations présentées à travers le Québec. Les formatrices sont des infirmières diplômées et retraitées. Elles se déplacent pour aller rencontrer des groupes d’aînés, des proches aidants et des intervenants et professionnels de la santé dans leurs milieux. Les conférences et formations visent à sensibiliser et former les gens, en plus de les diriger vers les ressources appropriées. Depuis 2011, ces activités ont joint plus de 6000 personnes dans 10 régions du Québec.

À la suite de chaque formation ou conférence, les participants remplissent un questionnaire d’évaluation. Voici les résultats jusqu’à ce jour :

  • 96 % des participants croient que la présentation aide à défaire les préjugés concernant les maladies mentales;
  • 96 % disent qu’ils seront mieux renseignés pour agir à l’égard de l’anxiété et de la dépression;
  • 96 % affirment que le contenu de la présentation leur sera utile;
  • 91 % d’entre eux ont acquis de nouvelles connaissances;
  • 99 % des répondants ont apprécié la présentation;
  • 100 % des participants ont aimé la formatrice;
  • 100 % recommandent la présentation à un ami ou à un proche (3).

Voilà des chiffres qui ne trompent pas! Vous pouvez aussi cliquer ici pour consulter des témoignages de personnes ayant participé à ces activités.

Notez que la Fondation des maladies mentales présente aussi des programmes de sensibilisation pour les jeunes et les adultes. Pour plus de renseignements ou pour organiser une conférence ou une formation, cliquez ici.

Pour obtenir de l’aide n’importe où au Canada, consultez l’Association canadienne pour la santé mentale.

Sources

1. Source : Réseau québécois de recherche sur le vieillissement, Axe santé mentale, Étude ESA, 2008, cité dans le site Web de la Fédération des maladies mentales.

2. Source : Institut de la statistique du Québec, cité dans le site Web de la Fédération des maladies mentales.

3. Programme de sensibilisation « Agir à tout âge » [http://www.fondationdesmaladiesmentales.org/programmes-de-sensibilation.html?i=5] (consulté le 13 mai 2013).