La danse pour soigner l’incontinence

La danse pour soigner l'incontinenceComment un jeu vidéo pourrait-il bien servir à diminuer les fuites urinaires chez les femmes âgées souffrant d’incontinence? C’est pourtant une idée qui a germé dans l’esprit d’une chercheuse de l’Université de Montréal!

Objectif : diminution des fuites urinaires

On le sait, l’exercice physique a de multiples bienfaits. Dans le cas qui nous intéresse, le point de départ est l’effet bénéfique du renforcement des muscles du plancher pelvien pour diminuer la fréquence des fuites urinaires. Des programmes d’exercices en physiothérapie existent déjà, mais la Dre Chantal Dumoulin, Ph. D., titulaire de la Chaire de recherche du Canada en santé urogynécologique et vieillissement, chercheuse à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeure agrégée au programme de physiothérapie de l’École de réadaptation de l’Université de Montréal, cherchait, avec ses collègues, un moyen d’augmenter l’efficacité d’un tel programme.

Avec un groupe de 24 participantes, l’étude consistait à ajouter au programme des exercices de danse réalisés avec une console de jeu vidéo. Les résultats ont montré une plus grande diminution des fuites urinaires, aucun abandon en cours de programme et un taux de participation plus élevé. Bref, avec la danse, le programme d’exercice a été plus efficace et a fait l’objet d’une adhésion augmentée.

Traiter l’incontinence urinaire par le plaisir

Selon les chercheuses, la clé de ce succès est le plaisir! « L’adhésion au programme est un facteur clé de réussite du programme : plus on pratique, plus on renforce nos muscles du plancher pelvien. Notre défi était de motiver les femmes à se présenter chaque semaine. Nous avons rapidement compris que la danse constituait pour les femmes un moment de plaisir qu’elles ne voulaient pas manquer! L’aspect de socialisation n’est pas à négliger non plus : elles riaient beaucoup ensemble à ce moment-là! » explique la Dre Dumoulin.

« La danse donne confiance aux femmes, car elles doivent bouger les jambes rapidement pour suivre les chorégraphies demandées par le jeu vidéo. Elles savent maintenant qu’elles pourront contracter leurs muscles du plancher pelvien tout en effectuant leurs activités de la vie quotidienne et éviter ainsi d’avoir des fuites d’urine. Les exercices sont donc plus fonctionnels », ajoute la chercheuse.

Selon l’Université de Montréal, il s’agissait de la première utilisation de la réalité virtuelle pour traiter l’incontinence urinaire. Comme quoi les jeux vidéos peuvent avoir des utilités bien variées!

Source

L’article (en anglais) présentant les résultats de l’étude :
Elliott, V., de Bruin, E. D. and Dumoulin, C. (2014), Virtual reality rehabilitation as a treatment approach for older women with mixed urinary incontinence: a feasibility study. Neurourol. Urodyn.. doi: 10.1002/nau.22553