Des conseils pour combattre la solitude chez les aînés

Des conseils pour combattre la solitude chez les aînésC’est trop souvent le cas chez les aînés : la retraite, un déménagement ou le décès de nos proches ou de notre conjoint réduisent radicalement notre vie sociale. Notre isolement et notre solitude peuvent devenir importants et difficiles à vivre. Voici quelques conseils pour renverser la vapeur.

Quelques trucs anti-solitude

Premier conseil et non le moindre : ne vous apitoyez pas sur votre sort et prenez conscience que vous êtes capable de remédier à la situation.

Pour prévenir l’isolement, une chose est incontournable : rester actif! Dans la mesure du possible, sortez tous les jours. Faites vos courses à petite échelle, mais plus souvent, sortez prendre un café, etc. Chaque fois que vous mettez le pied dehors est une nouvelle occasion de parler un peu à des gens au lieu de rester complètement seul à la maison.

Les activités possibles demeurent nombreuses, surtout si vous avez une bonne mobilité. Quels sont vos intérêts? Qu’aimez-vous faire? Vous pouvez trouver des associations, des clubs et des centres culturels dans ces domaines près de chez vous.

Des suggestions pour une vie sociale active

Connaissez-vous l’Université du troisième âge? Elle offre des cours, des conférences, des ateliers et des activités physiques à travers ses 28 antennes réparties dans 10 régions du Québec. Si vous aimeriez faire des découvertes tout en rencontrant des gens, voilà une option!

Si, plutôt qu’apprendre vous souhaitez transmettre vos propres connaissances aux plus jeunes, jetez un coup d’œil à l’organisation L’amitié n’a pas d’âge. Sa mission est de « favoriser le rapprochement entre les aînés et les jeunes pour le développement d’une société plus inclusive et solidaire ». Elle organise de nombreuses activités enrichissantes.

Vous pouvez aussi envisager de faire du mentorat auprès des jeunes via Academos. Vous pourriez ainsi mettre à profit toute votre expérience de travail!

Garder la santé tout en socialisant

On ne le dit jamais trop souvent : l’exercice est bon pour la santé physique, mais pour la santé mentale aussi! Il a l’avantage de pouvoir rassembler des gens qui partagent un goût pour une même activité en plus de leur faire profiter de tous les bienfaits du plein air. Consultez les ressources disponibles dans votre région, votre ville ou votre voisinage et… partez à vélo avec de nouveaux amis!

Vous n’êtes pas seul à être seul

Sachez-le, votre situation n’est pas unique! La solitude est répandue chez les aînés, tout comme le fait de la combattre. De nombreuses organisations sont là pour vous aider non seulement à vous divertir, mais à le faire en groupe. Consultez la Fédération de l’âge d’or (FADOQ) de votre région, le Cercle des fermières, et autres organisations locales.

Parmi les incontournables, notons aussi les Retraités flyés, présents un peu partout au Québec et qui s’adressent aux gens qui désirent « relever des défis de toute nature, rencontrer des personnes engagées dans différents projets au pays ou ailleurs dans le monde et partager des expériences vécues et, le cas échéant, devenir une personne ressource ».

Tout dépend bien sûr de vos intérêts, mais allez-y, renseignez-vous auprès de votre municipalité, de vos voisins. Qu’il s’agisse de joindre un club de lecture, de faire des sorties d’ornithologie, de jeux, de tai-chi, de marche… vous trouverez!

Quoi qu’il arrive, n’oubliez pas que vous pouvez toujours faire appel à nous! Lorsqu’on n’a pas la mobilité pour toutes sortes d’activités, on peut profiter des services de Retraite à domicile. Renseignez-vous sur nos divers services de compagnie!

Sources

Beaucoup de bonnes idées présentées ici proviennent de cet article :
Mylen Vigneault, « Pour en finir avec la solitude », Le Bel Âge, 20 mai 2013.