Une démarche du gouvernement pour de meilleurs soins à domicile

Une démarche du gouvernement pour de meilleurs soins à domicile

Une démarche du gouvernement pour de meilleurs soins à domicileAu Québec, tout le monde s’entend pour dire que tout n’est pas idéal dans notre système de santé. Voilà un sujet qui concerne amplement les aînés, bien sûr, y compris ceux qui souhaitent continuer de vivre chez eux. Le ministère de la Santé offre des soins et des services à domicile, mais est-ce que tout cela est suffisamment bien organisé? Bien des gens diront qu’on peut, là aussi, faire mieux. À défaut d’annoncer tout de suite des bonifications aux services, le gouvernement du Québec a tout de même annoncé le début d’une démarche en ce sens.

Un forum sur le soutien à domicile pour les aînés

Le 19 septembre dernier, la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Mme Francine Charbonneau, et le ministre de la Santé, M. Gaétan Barrette, ont annoncé la mise en œuvre d’une démarche visant à améliorer l’organisation des soins et des services offerts aux aînés du Québec en CHSLD et à domicile. On trouve parmi les étapes de cette démarche la tenue de forums publics, réunissant les experts et représentants du réseau de la santé, qui seront l’occasion d’échanger au sujet des pratiques susceptibles d’améliorer les services. Après un premier forum sur les CHSLD qui se tiendra d’ici décembre 2016, un deuxième, sur le thème du soutien à domicile, aura lieu au début de 2017.

Parmi les thèmes qui seront abordés se trouvent l’adaptation des soins à la lourdeur actuelle de la clientèle, le continuum de soins et la collaboration avec les partenaires de la communauté. Le ministère ajoute que les ordres professionnels et autres partenaires seront consultés.

« Nous pouvons être fiers de ce projet, qui démontre l’importance que nous accordons collectivement au mieux-être de nos aînés. Ces personnes méritent en effet que nous leur offrions les meilleurs soins et services possible, dans un contexte qui respecte leur dignité et qui tient compte de leurs besoins réels, qu’ils résident en CHSLD ou à domicile », a souligné la ministre Charbonneau.