Déjouez les fraudeurs

credit-card-lock-300pxMars est le mois de la prévention de la fraude, et ce, pour une bonne raison : un important travail de sensibilisation demeure à faire pour enrayer les méfaits causés par les fraudeurs. Savez-vous bien vous protéger?

La fraude, c’est…

La fraude, c’est soutirer un bien à quelqu’un de manière illégale, en le trompant délibérément au moyen de supercherie, d’abus de confiance, d’escroquerie, etc. Lorsqu’il y a fraude, la victime est consentante et persuadée de faire la bonne chose en remettant son argent ou de l’information personnelle à un fraudeur. À première vue, il peut nous sembler que cela n’arrive qu’aux gens particulièrement crédules ou imprudents, mais les fraudeurs se perfectionnent et emploient des ruses de plus en plus subtiles. C’est pourquoi il est bon de connaître leurs moyens d’action et les façons de s’en prémunir.

Quelques conseils de base

Il vous est sûrement déjà arrivé de réciter votre numéro de carte de crédit au téléphone, par exemple lorsque vous faites un achat par téléphone. Mais si vous n’avez pas établi la communication vous-même, méfiez-vous. Il n’est pas dans les habitudes des organisations honnêtes de vous appeler et de vous demander aussitôt des renseignements personnels comme votre numéro d’assurance sociale, votre date de naissance, vos numéros de carte de crédit ou le NIP de votre carte bancaire.

Il en va de même sur Internet. Nous réalisons de plus en plus de transactions via Internet, mais seulement en nous connectant nous-mêmes au site Web sécurisé de notre institution bancaire, par exemple. Votre banque ne vous demandera jamais de lui envoyer par courriel des renseignements personnels comme ceux mentionnés ci-dessus, mais des fraudeurs, oui. Ce type d’approche frauduleuse est nommée « hameçonnage » et est de plus en plus répandue. Contrairement aux sites Web bancaires, les courriels ne sont aucunement sécurisés.

Toujours en ce qui concerne les courriels, certains contiennent des liens qui, si vous cliquez dessus, permettent aux fraudeurs d’installer un virus-espion sur votre ordinateur. Lorsque vous recevez un courriel d’un inconnu, ne l’ouvrez pas, n’ouvrez pas les pièces jointes et ne cliquez sur aucun lien dans le message. Vous pouvez aussi protéger davantage votre ordinateur en vous assurant d’utiliser la plus récente version de votre navigateur Web ainsi qu’un logiciel antivirus (tout en faisant, avec lui aussi, les mises à jour régulières).

Les cartes à puce, un bon coup de pouce!

Autant pour les cartes de débit que pour les cartes de crédit, les cartes à puce sont de plus en plus répandues. Elles sont plus sûres, car la puce incorporée dans la carte permet de confirmer l’authenticité de cette dernière dès qu’elle est insérée dans un terminal (à la caisse d’un magasin, par exemple), avant même que la transaction soit effectuée. Au moment de faire un paiement, dans un commerce, lorsque vous avez le choix d’utiliser soit la puce ou la bande magnétique, utilisez toujours la puce.

Ce n’est là qu’un aperçu de quelques notions de base. Consultez les ressources ci-dessous pour en savoir plus et soyez prudent!

Ressources

Gendarmerie royale du Canada

Service de police de la Ville de Montréal

Les établissements financiers offrent aussi de l’information à leur clientèle dans le domaine de la prévention de la fraude.