Comment protéger les aînés contre les chutes – Laval, Montréal

Comment protéger les aînés contre les chutes – Laval, Montréal

Les chutes sont la plus fréquente cause de blessures chez les aînés. Les conséquences néfastes qui peuvent suivre sont susceptibles d’avoir un impact important sur leur qualité de vie.

Il est possible de protéger les personnes âgées contre les chutes en tenant compte des facteurs de risque potentiels et des dangers liés aux chutes et en prenant des précautions diverses. On peut ainsi s’assurer que nos aînés soient en sécurité dans leur domicile.

Les conséquences d’une chute

Avec l’âge, la santé devient plus fragile. Ainsi, une chute qui serait banale chez une personne plus jeune peut causer chez un aîné des dommages importants qui peuvent avoir un impact majeur sur son autonomie et sa qualité de vie. Une chute peut éventuellement entraîner des lésions cérébrales, des fractures et d’autres blessures physiques. Cela peut aussi causer un sentiment d’anxiété à l’égard du danger qu’une autre chute se produise, ce qui amène parfois un aîné à se déplacer moins et à adopter un mode de vie plus sédentaire. C’est ainsi qu’une banale chute peut avoir des effets importants sur la santé physique et mentale d’un aîné.

Comment assurer la sécurité des aînés

Lorsqu’on désire mettre en place des mesures qui assureront la sécurité d’un aîné vis-à-vis du risque de chute, il faut tout d’abord s’assurer de tenir compte des vulnérabilités et des facteurs de risque qui sont propres à cette personne. Toutes sortes d’éléments peuvent augmenter les risques si on n’en tient pas compte, comme les problèmes de santé existants, la prise de médicaments, les troubles de la vue, la mauvaise forme physique, sans oublier divers facteurs qui concernent plutôt l’environnement immédiat de la personne.

  • Parlez à un professionnel de la santé. Les physiothérapeutes peuvent évaluer les risques de chute d’une personne du point de vue de son état physique. Les ergothérapeutes, quant à eux, sont en mesure d’évaluer le domicile d’une personne afin de vous montrer les dangers en plus de proposer des solutions sécuritaires.
  • Planifiez des tests de la vue et de l’ouïe régulièrement. Les troubles de la vue ou de l’audition sont des facteurs de risque de chutes importants. Il vaut mieux faire des vérifications régulièrement pour prévoir l’utilisation des lunettes ou des prothèses auditives qui aideront l’aîné à se déplacer de manière sécuritaire.
  • Renseignez-vous sur les effets secondaires des médicaments. Bien des médicaments ont pour effet secondaire la fatigue ou les étourdissements. Non seulement est-il bon de le savoir, il faut aussi se renseigner sur la manière dont tel médicament interagit avec tel autre, si une personne prend plus d’un médicament à la fois.
  • Tenez compte des symptômes des problèmes de santé existants. Le fait de connaître ce que sont les symptômes des problèmes de santé actuels de l’aîné vous permettra d’évaluer si ceux-ci constituent un risque de chute, par exemple s’ils provoquent des changements qui touchent la vue, l’équilibre, le mouvement ou l’audition.
  • Dégagez le plancher. Assurez-vous que le plancher de toutes les pièces de la maison est libre de toute forme d’encombrement : objets, fils électriques, coins de tapis retroussés ou tout autre objet susceptible de faire trébucher une personne âgée. À certains endroits, comme dans la salle de bain, il peut être bon d’installer une main courante.
  • Gardez la forme. Il va sans dire qu’un certain degré de forme physique permet de maintenir un meilleur équilibre tout en permettant à l’aîné de vivre plus longtemps sans maladie et sans stress. Le tai-chi, par exemple, fait partie des gymnastiques facilement adaptables pour les aînés de manière à prévenir les chutes.
  • Privilégiez l’adhérence. Les surfaces glissantes peuvent si facilement provoquer des chutes. On peut installer des tapis de caoutchouc à certains endroits, porter des chaussures et des pantoufles dont les semelles sont antidérapantes.

Bien que les chutes constituent un risque pour les aînés, il est important de garder à l’esprit qu’elles ne doivent pas forcément faire partie de la réalité du vieillissement. Le risque est réel, mais on peut le minimiser et ainsi aider à procurer des jours paisibles aux gens qu’on aime.

Contactez-nous dès aujourd’hui : une infirmière se présentera chez vous ou chez la personne qui vous est chère pour une consultation gratuite et elle vous aidera à comprendre toutes les options de soins à domicile que nous offrons dans la grande région de Montréal.