Combattre la perte d’appétit chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Combattre la perte d’appétit chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

À mesure qu’on vieillit, le corps humain subit des changements. Chez les aînés, un de ces changements fréquents est la diminution de l’appétit. Tout le monde a besoin de maintenir de bonnes habitudes alimentaires, et c’est aussi vrai pour les aînés.

Si on veut éviter les problèmes de santé le mieux possible, il est bon de bien connaître les divers facteurs qui peuvent provoquer la perte d’appétit.

Les causes des changements d’appétit chez les aînés

Les personnes âgées traversent une étape de leur vie qui est parsemée de changements. Cela dit, chacun a sa propre expérience. Nous ne vieillissons pas tous de la même façon!

Voyons certains des facteurs qui sont à la source de la perte d’appétit chez beaucoup de personnes âgées :

  • les effets secondaires des médicaments;
  • la dépression et d’autres problèmes de santé mentale;
  • la perte d’intérêt envers la nourriture (lorsque le vieillissement affecte les sens du goût et de l’odorat);
  • le manque d’énergie pour la préparation des repas;
  • les problèmes dentaires ou de mastication;
  • divers autres problèmes de santé (voir plus bas).

Il est bon de connaître lesquels de ces facteurs sont présents chez un aîné en particulier, car cela permet de faire face au problème de la bonne façon.

Les problèmes de santé qui causent une perte d’appétit chez les aînés

Parmi les causes que nous venons d’énumérer se trouvaient divers autres problèmes de santé. Il vaut la peine de préciser ce point, car des problèmes de santé plus graves peuvent avoir pour effet de diminuer l’appétit chez les personnes âgées. En voici quelques exemples :

  • la maladie d’Alzheimer;
  • certains cancers;
  • la maladie de Parkinson;
  • le trouble du fonctionnement des glandes salivaires;
  • les infections de la bouche ou de la gorge;
  • les problèmes thyroïdiens.

Si vous constatez que vous ou un aîné qui vous est proche subit des changements importants dans son appétit, il est important de consulter un médecin afin de vérifier quelle est la source de ces changements.

Stimuler l’appétit chez les personnes âgées

Si un aîné ne consomme pas assez de calories pour bien alimenter son corps, ou bien si sa diète ne contient pas suffisamment des nutriments dont le corps a besoin, cela peut affecter son état physique et mental. À la longue, cela peut avoir un impact négatif sur sa santé dans son ensemble.

Certaines stratégies peuvent faire découvrir aux aînés des habitudes alimentaires qui affecteront positivement leur santé.

  • Établir un horaire de repas. Suivre un horaire régulier pour les repas peut faire en sorte que la personne mangera quelque chose régulièrement au lieu d’attendre une grande faim qui vient moins souvent.
  • La vie sociale. Pour beaucoup d’aînés qui vivent seuls, la perspective d’un repas en solitaire n’a rien de motivant. Mais si des repas avec des amis sont planifiés régulièrement, ce sont là autant de repas auxquels ils prendront part avec plus d’entrain.
  • L’organisation. Certains aînés ne mangent pas bien, parce qu’ils ne sont pas motivés à se préparer des repas pour eux seuls. Il est possible d’organiser des séances de cuisine avec des amis ou des membres de la famille. Ce sera une activité sociale plaisante, et la personne âgée aura ensuite plusieurs repas de préparés pour les jours à venir. Dans certains contextes, un proche peut offrir sa présence plus souvent pour préparer les repas ou simplement pour venir manger en bonne compagnie!
  • La densité avant la quantité. Plutôt que d’essayer de manger d’énormes plats pour en tirer tous les nutriments et les calories dont ils ont besoin, un aîné peut opter pour des aliments riches en nutriments et suffisamment caloriques pour que de petites portions soient suffisantes.
  • Tenir compte des changements de goûts. Certains médicaments peuvent affecter les sens du goût et de l’odorat chez les aînés, si ce n’est un simple effet du vieillissement. Cela peut rendre certains mets désagréables pour certaines personnes, peu importe leurs préférences passées. Essayez d’explorer de nouvelles options alimentaires qui pourront être plus plaisantes au goût. Vous pourriez être surpris!

Il est important d’aborder les questions d’appétit avec prudence. Certaines caractéristiques normales du vieillissement ne sont pas des indices d’un problème de santé. La diminution de l’activité physique fait en sorte qu’une personne âgée n’a pas besoin d’autant de calories qu’avant, et les changements aux sens du goût et de l’odorat amèneront des changements dans les préférences alimentaires. Cela dit, si les problèmes d’appétit commencent à prendre trop de place, il y a lieu de s’inquiéter pour la santé d’une personne. L’important est d’en parler, d’être prudent et de consulter des professionnels de la santé en cas de doute.

Bon appétit!

Contactez-nous dès aujourd’hui : une infirmière se présentera chez vous ou chez la personne qui vous est chère pour une consultation gratuite et elle vous aidera à comprendre toutes les options de soins à domicile que nous offrons dans la grande région de Montréal.