Une bonne alimentation est essentielle pour les aînés – Laval

Une bonne alimentation est essentielle pour les aînés – Laval

Le maintien d’un régime alimentaire sain est l’une des choses les plus importantes que les aînés peuvent faire pour gérer leur santé globale et prévenir les maladies. Cette tâche devient plus difficile avec l’âge, car nous devons nous adapter aux changements physiologiques du corps et nous ajuster en conséquence. Voici certains des changements physiques auxquels nous pouvons nous attendre en vieillissant : réduction de la force et de la mobilité;diminution de la fonction cognitive;troubles de la vision;déficience auditive;perte de mémoire;diminution de la coordination et des réflexes;diminution de la fonction immunitaire. Toutes ces affections peuvent avoir des répercussions sur la vie de tous les jours, et c’est la façon dont nous faisons face à ces changements qui dicte notre état de santé en général. S’assurer d’avoir une alimentation nutritive est l’un des meilleurs moyens de prévenir le vieillissement prématuré et le risque accru de maladies graves. Une alimentation nutritive pour les aînés de Laval Il y a certainement des aliments à cibler et à éviter pour améliorer la santé des aînés. Les fruits, les légumes, les protéines saines et les grains entiers comptent parmi les meilleurs aliments à privilégier. Les aliments à éviter sont ceux qui sont fortement transformés et qui contiennent des niveaux élevés de sucres raffinés et de graisses malsaines. Les nutriments à privilégier pour les aînés Il existe une liste d’environ six nutriments essentiels sur lesquels les aînés peuvent se concentrer, comme le recommandent les professionnels de la santé et les spécialistes en nutrition. Voici six nutriments importants pour les personnes âgées : le potassium;le calcium;la vitamine D;la vitamine B12;l’eau;les fibres. Le potassium Ce minéral essentiel est important pour...
L’accumulation compulsive et le syndrome de Diogène chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

L’accumulation compulsive et le syndrome de Diogène chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Il est normal de conserver des objets qui nous rappellent des souvenirs et nous procurent du bien-être, mais l’habitude de tout garder peut devenir un problème chez certains aînés. Le syndrome de Diogène est un trouble du comportement qui se manifeste chez certaines personnes âgées. Il est caractérisé par une tendance à l’accumulation pathologique d’objets, une négligence de l’hygiène corporelle et une attitude paranoïaque. Le tout mène souvent à des conditions de vie insalubres et à des problèmes de santé physique et mentale. Pourquoi l’accumulation compulsive est-elle plus fréquente chez les aînés? Les conditions biologiques et situationnelles des personnes âgées les prédisposent à l’accumulation pathologique et au syndrome de Diogène. Sur le plan physiologique, certains troubles comme la démence ou la dégénérescence du lobe frontotemporal peuvent jouer un rôle dans le développement d’un trouble d’accumulation compulsive (aussi appelé syllogomanie). Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent générer ou intensifier de tels comportements, comme les événements traumatisants, la solitude et le manque de stimuli. Les comportements liés au syndrome de Diogène Le syndrome de Diogène peut se manifester sous la forme de divers comportements, et ce, à divers degrés d’intensité. Voici certains des comportements néfastes qui peuvent être liés au syndrome de Diogène : le refus d’accepter de l’aide; l’isolement social, le refus de recevoir des gens chez soi; la négligence des soins personnels; la léthargie; la paresse; la négligence de l’hygiène du domicile; la méfiance envers autrui; le déni de la réalité; le détachement; l’accumulation compulsive d’objets; l’apathie. Le grand ménage Comme tout le monde, les aînés qui ont choisi de continuer de vivre à domicile ont besoin d’un espace propre et...
L’hygiène dentaire chez les personnes âgées – Montréal, Laval, Rive-Sud

L’hygiène dentaire chez les personnes âgées – Montréal, Laval, Rive-Sud

L’hygiène bucco-dentaire est liée de diverses façons notre santé et à notre bien-être. Mais à mesure que l’on avance en âge, la liste des choses dont nous devons nous préoccuper s’allonge. Alors, on peut facilement négliger de prendre soin de cet aspect des soins personnels. Il existe une multitude de problèmes de santé dentaire. Certains affectent seulement la bouche et d’autres ont une portée qui s’étend à d’autres parties du corps. C’est pourquoi il est important que les aînés et leurs aidants accordent une grande attention à l’hygiène buccale et dentaire. Le vieillissement et la santé bucco-dentaire De nombreux facteurs personnels influencent la santé dentaire des personnes âgées, selon l’historique de chacun. En plus de l’usure générale qui survient au fil du temps, une personne peut avoir des prédispositions génétiques à certains problèmes de santé buccale. D’autres facteurs peuvent entrer en jeu, comme certains médicaments, qui ont des effets secondaires qui affectent la santé bucco-dentaire. Il est aussi important de noter que des changements à la santé mentale ou physique d’une personne âgée peuvent venir nuire à sa capacité à bien prendre soin de sa santé dentaire. Par exemple, un aîné atteint d’arthrite ou d’un autre problème qui a une incidence sur la mobilité ou l’agilité de ses mains et de ses doigts est susceptible d’avoir plus de difficulté à prendre soin de ses dents. Les difficultés associées aux fonctions cognitives peuvent aussi être un obstacle. L’hygiène dentaire prévient d’autres problèmes chez les aînés La portée et l’intensité des problèmes de santé bucco-dentaire peuvent se limiter à la bouche, mais ils peuvent aussi jouer un rôle dans le développement...
Les Québécois prennent l’hypertension à la légère

Les Québécois prennent l’hypertension à la légère

Selon un sondage récent de la firme Ipsos, 90 % des Québécois seront atteints d’hypertension artérielle au cours de leur vie, mais seulement 46 % d’entre eux sont préoccupés par cette éventualité. Cette contradiction est alarmante, puisque le meilleur moyen de se prémunir contre l’hypertension est justement de s’en préoccuper… avant d’en être atteint! En ce moment, 1,2 million d’adultes font de l’hypertension au Québec. Connaissez-vous assez bien les risques de cette condition potentiellement mortelle? Savez-vous comment vous en prémunir? Les risques associés à l’hypertension Disons-le clairement : principale cause de décès au Canada, l’hypertension artérielle doit vraiment être prise au sérieux. Elle est la principale cause d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). Elle peut aussi doubler les chances qu’une personne soit victime de maladies cardiaques. Le sondage mentionné ci-dessus indique que les gens pensent généralement que l’hypertension atteint surtout les hommes, mais c’est pourtant le contraire. Après l’âge de 60 ans, plus de la moitié des femmes reçoivent un diagnostic d’hypertension. Comment prévenir l’hypertension? Le premier ingrédient de la prévention de l’hypertension artérielle? Un mode de vie sain! Une alimentation riche en fruits et en légumes est vraiment le point de départ de toute personne qui souhaite éviter de souffrir d’hypertension. Il est aussi important de limiter votre consommation de sodium à 1300 mg par jour (1200 mg après l’âge de 70 ans). N’oubliez pas qu’il ne suffit pas d’éloigner la salière de votre table : énormément d’aliments préparés contiennent une quantité beaucoup trop élevée de sel. Les autres habitudes de vie qui aident à prévenir l’hypertension consistent, entre autres, à bouger, à surveiller son poids sainement, à ne pas fumer, à boire peu d’alcool… Ce sont toutes des...
Une démarche du gouvernement pour de meilleurs soins à domicile

Une démarche du gouvernement pour de meilleurs soins à domicile

Au Québec, tout le monde s’entend pour dire que tout n’est pas idéal dans notre système de santé. Voilà un sujet qui concerne amplement les aînés, bien sûr, y compris ceux qui souhaitent continuer de vivre chez eux. Le ministère de la Santé offre des soins et des services à domicile, mais est-ce que tout cela est suffisamment bien organisé? Bien des gens diront qu’on peut, là aussi, faire mieux. À défaut d’annoncer tout de suite des bonifications aux services, le gouvernement du Québec a tout de même annoncé le début d’une démarche en ce sens. Un forum sur le soutien à domicile pour les aînés Le 19 septembre dernier, la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Mme Francine Charbonneau, et le ministre de la Santé, M. Gaétan Barrette, ont annoncé la mise en œuvre d’une démarche visant à améliorer l’organisation des soins et des services offerts aux aînés du Québec en CHSLD et à domicile. On trouve parmi les étapes de cette démarche la tenue de forums publics, réunissant les experts et représentants du réseau de la santé, qui seront l’occasion d’échanger au sujet des pratiques susceptibles d’améliorer les services. Après un premier forum sur les CHSLD qui se tiendra d’ici décembre 2016, un deuxième, sur le thème du soutien à domicile, aura lieu au début de 2017. Parmi les thèmes qui seront abordés se trouvent l’adaptation des soins à la lourdeur actuelle de la clientèle, le continuum de soins et la collaboration avec les partenaires de la communauté. Le ministère ajoute que les ordres professionnels et autres partenaires seront consultés. « Nous pouvons être fiers de ce...